Cher Monsieur,

Nous avons pris connaissance de votre présence sur le département de l’Hérault au moins depuis 2014, présence confirmée par un long reportage du Midi Libre du 7 mai 2022.

Votre parcours de vie est décrit avec beaucoup de détails dans différents journaux.

Permettez-nous de le relater le plus brièvement possible, afin que les lecteurs de journaux suscités comprennent bien l’objet de notre démarche.

Né en 1958 à Kirkovsk (non loin du port de Mourmansk connu pour sa base de sous-marins nucléaires), vous menez brillamment des études d’aéronautique et de droit et vous obtenez le diplôme de fin d’études de l’institut de formation des cadres du KGB.

De 1991 à 1994 vous avez été un membre très actif de la représentation commerciale russe en Suisse. Parallèlement vous devenez l’un des principaux actionnaires de la chaîne de supermarchés « SEMYA » (60 magasins, 250 millions d’Euros de chiffre d’affaires).

Après ces brillantes réussites, votre polyvalence est reconnue et vous devenez le second de Youri Troutnev, gouverneur de la province de Perm (12°rang des villes de Russie de plus de 1 million d’habitants). En 2005 vous remplacez M Troutnev lorsque M Poutine le nomme ministre des ressources naturelles et de l’écologie.

En 2010 Vous êtes à nouveau reconduit dans la fonction de gouverneur par Dimitri Medvedev président de la fédération de Russie.

Durant cette période vous redynamisez la ville de Perm très industrielle (armement, pétrole, gaz) sur le plan culturel. Vous déployez une telle activité qu’en moins de 2 ans, Perm devient une ruche artistique de portée internationale.

Mais en 2012, insatisfait du résultat des élections, vous démissionnez avant la fin de votre mandat prévu en 2015. Vous reprenez des activités commerciales loin de la Russie : en France, dans l’Hérault, attiré par le soleil et l’œnologie.

Vous achetez en 2014 : le domaine de Montplaisir près de Lodève pour 4 millions d’Euros et créez une société immobilière. Puis en 2016, vous achetez, avec le groupe financier suisse dont vous êtes actionnaire, le célèbre domaine viticole du château de Capion à Aniane, pour 5 millions d’euros. Ceci au grand mécontentement de la Safer et des groupes viticoles locaux. C’est ainsi que nos célèbres crus languedociens vont être vendus à 50 ou 80 euros la bouteille dans votre chaîne de supermarchés en Russie.

Nous pensons, après un tel parcours, que vos talents, vos réussites sur tous les plans, vous ont procuré une certaine proximité avec le pouvoir russe. Cela vous donne une responsabilité particulière au regard de la guerre épouvantable que mène M Poutine et son armée contre le peuple ukrainien. Bafouant le droit international des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Nous sommes sûrs que cette situation ne vous laisse pas indifférent, comme celle d’une partie importante du peuple russe.

Face à cette situation, nous aimerions connaître l'avis du nouveau propriétaire des grands domaines viticoles acquis dans notre région. Nous avons besoin que vous vous exprimiez publiquement pour le rejet de cette guerre. Et si nous avons besoin de vous, c’est que toutes celles et tous ceux qui subissent directement cette guerre, morts, blessés, réfugiés, ont besoin de voix fortes russes en faveur de la paix.

Face à cette situation nous pensons que nous sommes en droit de vous demander d’exprimer publiquement le rejet de cette guerre par les moyens médiatiques qui vous paraissent appropriés.

Vous suivrez ainsi l’exemple du danseur et chorégraphe d’origine ukrainienne Mitia Fedotenko, qui, après avoir travaillé longtemps à Moscou, s’est exilé en France : ici à Montpellier où il continue son œuvre. Il déclarait dans le Midi Libre du 22 mars 2022 : « si vous soutenez la guerre, enlevez-moi de vos amis ».

Recevez cher Monsieur l’expression de nos meilleurs sentiments.

Ensemble ! 34