La possible victoire de Marine Le Pen le 24 avril est une menace réelle.

Ce serait une catastrophe politique. L’extrême droite au pouvoir conduirait à une régression complète sur les questions sociales, démocratiques et écologiques. Les premiers concernés seraient les salariés, les classes populaires, la jeunesse, celles et ceux qui déjà victimes de discriminations se trouveraient confrontés à ladite « préférence nationale » et à un racisme d’État.

 Il faut mobiliser pour empêcher une telle catastrophe.

Pas une voix pour Le Pen !

Une partie du mouvement appelle à la mobilisation sur ce mot d'ordre. Une autre partie du mouvement va au-delà : pour faire barrage à Le Pen et au néofascisme il convient d'appeler à voter contre Le Pen le 24 avril !

 ENSEMBLE ! appelle aux mobilisations sociales à venir, et à un 1er mai unitaire et de lutte.