Ensemble ! 34 dénonce encore une fois le triptyque « béton-goudron-pognon », auquel s’ajoute aujourd’hui la répression. Ca fait beaucoup.

 

A l’heure où le président Macron fait de beaux discours à Glasgow, la réalité de l’action écologique du pouvoir s’incarne ici, au niveau local et national : ce pouvoir déroule le tapis rouge aux magnats du béton et arrête les activistes climatiques !

 

L’hypocrisie, ça suffit !

 

La violence est du côté du Département, qui impose sa politique par la force des bulldozers.

 

La violence  est du côté du Préfet, qui arrête et expulse les bidonvilles sans reloger les habitants, arrête les sans-papiers, venus manifester, cela a été dit, pour leurs droits, et évacue par la force la ZAD du L.I.E.N, poursuivant à travers champs les zadistes venus s’opposer légitimement à l’action des bulldozers.

 

C’est pourtant à celles et ceux qui résistent, à tous les militants climatiques qui résistent à la bétonisation, qui auront protégé les terres agricoles nécessaires à la production locale de notre alimentation, qui auront stoppé l’étalement urbain écocide, que l’histoire donnera raison. Elle leur donne déjà raison.

 

Ensemble ! 34 exige l’arrêt immédiat des poursuites contre les militants climatiques et l’abandon du L.I.E.N, ce projet du monde d’avant, inutile et destructeur.