Rassemblement unitaire avec un arc de force associatif, syndical et politique contre les idées de Zemmour et de l'extrême-droite en général. Une réussite avec environ 150 personnes un vendredi soir.
Voici l'intervention orale faite par Ensemble ! qui a par ailleurs été à l'initiative de cette action :
 

Tout d'abord merci d'être venu.e.s ce soir. On peut dire que notre rassemblement est loin d'être anecdotique surtout qu'il a été préparé en très peu de temps. On voit bien que lorsqu'on parlait de l'initiative aux gens qui vivent à Béziers il y avait un écho très favorable.

En même temps ce n'est pas réellement une surprise puisque le cas de Zemmour est inquiétant et inquiète beaucoup de monde.

Alors bien sûr, on peut se dire qu'il est le fruit de certains journalistes et surtout chroniqueurs mainstream, qu'il ne faut pas lui apporter plus d'importance que cela car il représenterait rien. Mais, c'est comme lorsque la terre brûle, il ne faut pas regarder ailleurs. Lorsque la peste brune continue à avancer on ne peut pas faire comme si elle n'existait pas, d'où le rassemblement de ce soir.

Il est vrai que pour nous, dans la ville dirigée par l'extrême droite, ce n'est pas une surprise que Zemmour soit invité en grande pompe. D'ailleurs ce que nous pointons dans notre communiqué par rapport à la gratuité de la salle reste toujours valide. En effet, la mairie affirme présenter la facture à l'équipe de Zemmour. Cependant il faut savoir que si Zemmour n'est au final pas candidat, le conseil municipal d'extrême droite pourrait mettre au vote l'annulation de la facture puisqu'il n'y aurait plus les mêmes contraintes que pour les frais de campagnes électorales. Il faudra encore rester vigilants.

 

Venons en à Zemmour et surtout à ce qu'il propose. La thèse du grand remplacement qu'il reprend à son compte ne tient pas lorsqu'on regarde réellement les chiffres. Dans le solde migratoire il faut aussi regarder les sorties. Et là on s'aperçoit qu'en réalité il n'y a pas de grand remplacement. Et puis quoi, il y aurait les méchants migrants étrangers, qui essaient d'échapper à tant de conditions inhumaines qu'il sont prêt à se déraciner au péril de leur vie pour pouvoir espérer tout simplement vivre ou survivre. On connaît les responsabilités des capitalistes dans les guerres et les déstabilisations de certains Etats dans les pays ou les gens essaient notamment de venir en Europe ? Avec quelle complicité de la grande majorité des pays européens et de leurs gouvernants pour ne parler que d'eux ?

Par contre les français qui émigrent vers l'étranger, par exemple pour exploiter les gens, ou pour soutenir des gouvernements corrompu liés à la politique de la France Afrique là les Zemmour et compagnie trouvent que ce sont des bons émigrants. Il est terminé le temps des croisades Zemmour.

Oui parce que Zemmour c'est avant tout un nostalgique. Nostalgique de Pétain, nostalgique de la femme soumise, à la maison. Des familles nombreuses. Des églises pleines avec des prêtre intouchables mais qui eux auraient le droit de toucher les enfants. C'est ça la France réactionnaire de Zemmour.

 

Et économiquement ce n'est pas plus reluisant.

La valeur du travail, à la mode travail famille patrie revient souvent dans les interventions de Zemmour. Sur son programme économique, ce n'est pas une surprise, il n'y a pas grand chose puisqu'à la base il est sur le devant de la scène avant tout pour vendre son livre, passer à la caisse et propager sa haine. Les premières propositions économique ne nous surprennent pas et sont encore des cadeaux pour les plus riches : baisse d'impôts de production, baisse des impôts sur les sociétés, réductions des charges sociales...  Oui bien sûr Zemmour ne parle pas de cotisation sociales mais de charges sociales. Il est par ailleurs pour le départ à la retraite à 64 ans.

 

Sur la démocratie, Zemmour, pour ne prendre que cet exemple, veut pouvoir utiliser régulièrement le 49.3. Oui parce qu'il est contre les débats au sein de l'assemblée. Il voudrait, même si ça m'étonnerait qu'il soit élu, pouvoir décider de tout sans aucun débat. Il n'est pas pour la démocratie, il est plus pour un système de gouvernance bonapartiste. Pas étonnant pour un nostalgique. Tiens d'ailleurs on se souvient à Béziers que son pote Ménard avait fait placardé au frais du contribuable des affiches partout en ville pour louer la grandeur de Napoléon.

 

Zemmour / Ménard même combat.

 

Je terminerai par 2 points.

 

Sur l'affaire des prénoms, Zemmour disait donc que s'il était président il interdirait au gens de donner à leurs enfants le prénom Mohamed. Non mais là on atteint des sommets de l'ignominie. Il oubli tous les Mohamed, les Rachid, les Fatima, les Amel qui se sont battu pour la France, qui ont construit la France, qui participent à la vie quotidienne et diversifié de la France dans toutes les strates de la société et malheureusement souvent dans les métiers les plus difficiles. Zemmour est pour la disparition de toutes ces personnes, de tous nos frères et soeurs. Excusez-moi du triste parallèle, mais à Béziers on sait ce que ça veut dire la disparition des Mohamed. Mohamed Gabsi a été tué lors d'une intervention de la police municipales de Ménard. Et Ménard n'a jamais eu un mot pour Mohamed ou sa famille. De fait il légitime ce genre d'interventions. Et nous ne mettons pas tous les policiers municipaux dans le même sac, ce ne sont pas tous des cow-boys mais il y en a trop et ceux qui sont corrects devraient faire le ménage chez eux. Malheureusement avec la politique de Ménard il fallait se douter qu'un tel drame arriverait un jour.

 

Pour tous les Mohamed, les Karim, les Yasmine, les Amira

Justice pour Mohamed, justice pour tous. Justice pour Mohamed, justice pour tous.

 

En fin, sur les perspectives. On peut se réjouir de l'arc de force associatif, syndical et politique qui a répondu présent pour le rassemblement de ce soir contre Zemmour et les idées d'extrême droite. Et je n'oublie pas toutes les personnes qui sont venues à titre individuel. Tout ceci montre la possibilité de créer un cadre unitaire large contre l'extrême droite, un cadre antifasciste pour faire face aux nouvelles incursions des leaders d'extrême droite qui vont venir à Béziers tout comme des sales coups portés par l'équipe de Ménard. Nous regrettons que certaines directions d'organisation aient décidé de la jouer perso et de ne pas être dans le cadre unitaire mais nous ne désespérons pas qu'elles reviendront à la raison et que les militants de base pousseront pour nous rejoindre.

Un cadre qui priorise le fond comme les actions de terrain et qui mette de côté les égos et calculs d'appareils. En tous les cas le mouvement Ensemble est disponible pour cela.

Merci, la lutte continue. Pas de facho dans nos quartier, pas quartier pour les fachos.

Pas de facho dans nos quartier, pas quartier pour les fachos.

ZemmourZemmourZemmourZemmourZemmour