Le 18 mai, dans les rues de Montpellier, les factrices et facteurs venu.e.s de toute la métropole et des bureaux du Clapas , les agents de la Plateforme Industrielle Courrier et de l’Enseigne, bref les « héros essentiels à la nation » et « les premiers de corvée » celles et ceux qui ont assuré leurs tâches pendant la pandémie ont exprimé leurs colères .

 

Pour ces personnels, c’est Zéro augmentation, Zéro prime, zéro embauche, des réorganisations incessantes et de la précarité. Voilà  leur quotidien.

 

 

Ils et elles veulent des améliorations dès maintenant et manifestent :

• Pour les salaires, les primes, le13ème mois !
• Pour des embauches, contre la précarité
• Contre les réorganisations permanentes et les fermetures de bureaux !

 

A leurs côtés, osons lutter, osons vaincre !