Communiqué de Myriam Martin, porte-parole d'Ensemble ! et conseillère régionale d'Occitanie :

Le danger fasciste est réel : réveillons nous!
Mercredi 21 avril, 20 vieilles badernes étoilées, des généraux en retraite ou radiés, publiaient une tribune dans le torchon Valeurs actuelles, appelant de manière à peine voilée, à l’insurrection!
Attitude séditieuse s’il en est, rappelant les lignes factieuses d’extrême-droite dans les années 30.
Les signataires de cette tribune, avaient aussitôt l’appui de Marine Le Pen, qui, dans le même journal ( si on peut parler de journal quand on parle de « valeurs actuelles ») les incitaient à la rejoindre!
Ces vingt militaires seraient soutenus par de nombreux autres officiers. Tous les poncifs des fascistes sont présents dans cette tribune : désignation des boucs émissaires responsable du « délitement de la nation », nécessité d’intervenir pour faire face au « chaos ». La suite on la connaît, grâce à l’histoire la plus sombre.
De plus cette tribune s’inscrit dans la foulée de l appel à l’insurrection de Phillips de Villiers, publié quelques jours plus tôt.
Mais surtout cette tribune est publiée 60 ans après la tentative de coup d'état de 4 généraux, en pleine guerre d’Algerie. Sans doute une coïncidence!
Le danger est bien réel, d’autant que la rhétorique de l’extrême droite de « l’islamo-gauchisme » a gagné du terrrain et qu’au gouvernement on l’utilise allègrement comme diversion, pour tenter de faire oublier la politique désastreuse du gouvernement. Le problème c’est que d’autres se sont engouffrés là-dedans, soi-disant de gauche, jouant aux idiots utiles de l’extrême-droite.
On lit ça et là que la gauche « estomaquée » par cette tribune a réagi à la publication de cette tribune. Oui sans doute la vraie gauche! L’autre, plus « modérée », c’est à dire la gauche molle ou libérale, n’a pas été très bruyante. C’est vrai qu’elle est davantage occupée à dénoncer les réunions non mixtes de l’unef, bêlant de concert avec les macroniste au pouvoir.
Le reste, la sédition possible de militaires haut gradés aux idées très proches de l'extrême droite, ne les a pas émus. Fichtre! Il va falloir pourtant se réveiller et opposer au danger fasciste, notre détermination antifascìste!

 

Communiqué de Muriel Ressiguier, députée de l'Hérault :

LETTRE DE GENERAUX MENAÇANT LA REPUBLIQUE : LE SILENCE INQUIETANT DE L’ELYSEE !

Le journal d’extrême-droite « Valeurs actuelles », qui décidément n’en rate
pas une, a publié, il y a quelques jours, une lettre adressée au Président de
la République, aux membres du gouvernement et aux parlementaires, signée
par une vingtaine de généraux et plus d’un millier de militaires, dont une
centaine de haut-gradés.
Ces militaires qui « même à la retraite, [restent] des soldats de France »,
utilisent les éléments de langages et les concepts classiques de l’extrême
droite et fustigent le « délitement qui frappe notre patrie ». Le danger
viendrait notamment, selon eux d’« un certain anti-racisme » dont « les
partisans haineux et fanatiques » « méprisent notre pays, ses traditions, sa
culture et veulent le voir se dissoudre», de «l’islamisme et [des] hordes de
banlieues ».
Dans ce courrier, proprement stupéfiant, les signataires font savoir qu’ils
sont « disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la
sauvegarde de la nation. »
Marine Le Pen a bien évidement saisi la main tendue en demandant aux
généraux de la rejoindre : « dans la bataille pour la France » dans une lettre
ouverte, publiée, ô surprise, par le même journal d’extrême droite…
Face aux idées nauséabondes de l’extrême droite qui continuent de se
propager dangereusement au sein de notre société, le silence et l’inaction ne
sont plus de mise.
Ne nous y trompons pas, le texte séditieux de ces généraux est bien une
menace envers la République et tous ceux qui partagent ses valeurs et nous
devons la prendre très au sérieux. L’Elysée doit sortir de son mutisme et
réagir fermement.