RASSEMBLEMENT CONTRE LA LOI DE SECURITE GLOBALE

                                                              A BEZIERS,

 

Bien que préparé très rapidement depuis mardi, ce rassemblement à l’appel de la CGT, la FSU, Solidaires et les Gilets Jaunes a réuni environ 250 personnes devant la sous-préfecture.

Les intervenants ont insisté sur le caractère liberticide de cette loi présentée par l’ancien patron du RAID devenu député LREM à la demande de certains syndicats policiers et sur son atteinte à la liberté de la presse. Ils ont insisté sur le fait que cette loi vient s’empiler sur les nombreux décrets et     lois de ces derniers mois et même de ces dernières années qui portent gravement atteinte aux libertés de la population prétendant la protéger. Ils ont aussi dénoncé les nouveaux pouvoirs donnés à la police municipale qui va transformer les maires en « petits barons » terminant par le danger que cela représentait notamment quand ce maire est Robert Ménard.

Ils ont par ailleurs dénoncé toute la casse sociale causée par la gestion de la crise sanitaire et la gouvernance par la création d’une ambiance anxiogène jouant sur les craintes engendrées par les actes terroristes et la crise du COVID, appelant à un partage des richesses.

Une intervenante membre du comité « Justice pour Mohamed » (Mohamed Gabsy tué le 8 avril dernier par la police municipale de Béziers) a dit combien il avait été important que l’arrestation plus que musclée de Mohamed ait été filmée apportant des preuves de la responsabilité de la police municipale dans la mort de Mohamed.

Un représentant des Gilets Jaunes a exposé le cas de Sabine, institutrice Gilet Jaune de Béziers qui a été arrêtée, menottée et placée en garde à vue pour dissimulation de visage alors qu’elle portait un foulard dans le cadre de la lutte des enseignants contre leur ministre. Elle doit être traduite devant le tribunal de Béziers (il y a une pétition en ligne). Des avocats se sont mobilisés pour la défendre.

Le rassemblement s’est déroulé dans une ambiance calme mais combative.

 

 

Le collectif Ensemble ! Du Bitterrois

 

Communiqué d'Ensemble! :

Loi "Sécurité globale" : le gouvernement s'attaque à la liberté de la presse !

 
De longue date existe au sein des droites françaises une tradition d'hostilité à la liberté de la presse. Celles-ci ont régulièrement imposé des lois dénoncées comme scélérates. Le contexte sécuritaire actuel et son tropisme autoritaire conduisent le pouvoir à marcher sur cette voie dangereuse. Le souci de préempter des thèmes chers à la droite extrême et celui de satisfaire les revendications de certaines organisations de policiers amènent le gouvernement à faire adopter par la majorité parlementaire des lois qui portent gravement atteinte aux libertés démocratiques, dont celle de la presse.

Ces lois doivent être dénoncées comme liberticides et combattues à ce titre par la mobilisation des forces démocratiques et le soutien aux rédactions et journalistes qui exigent qu'il y soit renoncé.

 
 

5

4

3

1