Communiqué de presse suite aux décisions du Tribunal judiciaire de Montpellier

 

 

Après la décision du Tribunal administratif de Montpellier rendue hier, qui, rappelons le, a rejeté l’ensemble des demandes de Mme Mantion et validé la décision de la Commission de propagande autorisant Mme Ollier à utiliser le logo EELV sur son matériel de campagne, c’est au tour du Tribunal judiciaire de Montpellier de rendre deux nouvelles décisions.

 

Assignée en référé le 11 mars à 19h26 par la France Insoumise, le Parti de Gauche et Mme Akenka Doulain, Clothilde Ollier était convoquée le lendemain matin à 11h pour répondre des soutiens affichés des Insoumis de Montpellier et du Parti de Gauche sur son site internet. 

 

Sur la première décision, le Tribunal judiciaire a débouté Mme Doulain et la France Insoumise de leurs demandes en considérant que le soutien affiché des Insoumis de Montpellier ne portait aucune atteinte grave ni manifestement illicite aux droits des requérants.

En effet, le groupe des Insoumis de Montpellier, regroupant la large majorité des militants Insoumis de la ville affirme depuis des mois son soutien à la liste conduite par Mme Clothilde Ollier, sur laquelle figurent notamment Muriel Ressiguier, députée LFI de Montpellier, Boris Chenaud, porte parole d’Ensemble 34, Nelly Lacince, porte parole de Confluence.

La tentative de la direction parisienne de la France Insoumise de déligitimer le soutien des militants Insoumis de Montpellier à la liste du Rassemblement des Ecologistes et de la Gauche est donc ratée.

 

 

Sur la deuxième décision, le Tribunal a considéré que la décision prise par le comité électoral de la France Insoumise d’apporter son soutien à la liste de Mme Doulain engageait également le Parti de Gauche et l’ensemble de ses membres. 

La décision fait ainsi abstraction du soutien renouvelé à l’unanimité par les membres du Parti de Gauche 34 à la liste du « Rassemblement des Ecologistes et de la gauche ».

Soutien qui se traduit notamment par la présence du secrétaire départemental du Parti de Gauche Patrick Seguin sur la liste ainsi que d’autres adhérents.

 

Clothilde Ollier se conformera donc à la décision du Tribunal judiciaire de Montpellier et continuera d’afficher précisément le soutien du Parti de Gauche de Montpellier tel qu’il figure d’ailleurs sur le matériel de campagne validé par la Commission de propagande.


Dans un communiqué de presse envoyé hier soir, les membres du Parti de Gauche de Montpellier réaffirmaient leur positionnement : 

https://lemouvement.info/2020/03/12/communique-de-presse-soutien-a-la-liste-de-rassemblement-des-ecologistes-et-de-la-gauche-conduite-par-clothilde-ollier/

 

Et ils rappelaient avec ferveur : 

 

« • nous ne nous soumettrons pas et nous ne nous tairons pas face à des décisions bureaucratiques des appareils politiques parisiens; 

nous considérons que l’écologie, la gauche et l’exigence démocratique sont indissociables; 

notre soutien reste acquis à la liste de Rassemblement des Ecologistes et de la  Gauche conduite par Clothilde Ollier ».