Thématique

Les agresseurs sont un groupe d'une trentaine de militants d'ultra-droite, les Zouaves Paris, déguisés en gilets jaunes.

 

COMMUNIQUE :

Solidarité avec les militant-e-s du NPA agressé-e-s par l’extrême-droite

Ce samedi 26 janvier, des militant-e-s du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ont participé à « l’acte XI » de la mobilisation des Gilets jaunes. Vers 15h, en plein cortège, ils et elles ont soudain été attaqué-e-s par des fascistes armés de pierres, de barrières de chantier, de bâtons et de cordes.

Plusieurs des militant-e-s du NPA ont été légèrement blessé-e-s, et tou-te-s très choqué-e-s de cette agression. Nous affirmons notre solidarité et notre camaraderie à ces militant-e-s et à leur organisation.

Cette agression a été rendue possible par un contexte dans lequel l’extrême-droite est banalisée et dont les militant-e-s les plus radicaux entendent profiter d’un mouvement social hétérogène pour diffuser leur venin réactionnaire. Partout, les cortèges doivent isoler et se désolidariser des actions de ces militants de la haine.

Démocratique, anti-autoritaire, antinationaliste, contre toutes les formes de discrimination, le NPA représente ce que l’extrême-droite déteste. A travers l’agression de cette organisation, ce sont toutes les personnes qui, à l’intérieur du mouvement, se battent pour une issue politique progressiste qui ont été symboliquement ciblées.

Dans le mouvement des Gilets jaunes ou en dehors, nous lutterons toujours avec le NPA et les autres organisations qui participent à cette lutte, contre l’extrême-droite et ses milices.