Le tarif du gaz flambe !

C'est officiel le mètre cube de gaz va prendre 6% d'augmentation en juillet prochain .
Pour les 35 % de Français se chauffant au gaz le coup est rude, d'autant que ni les salaires ni les retraites ni les prestations sociales ne suivent cette ascension.

compteur gaz.jpg
 

Peut-on continuer comme cela ?

 

Que va t-on dire aux 15% des Français en précarité énergétique (45 000 personnes à Montpellier)? Dormez avec des pulls ? Prenez des douches froides ?

 

 

 

Et localement ?

Peut-on encore se contenter de ne tirer qu'un service de l'usage du gaz ?

Face à la montée des prix de l'énergie (gaz et électricité...) rester les bras ballants est criminel : il faut isoler, isoler et isoler encore les logements sociaux et privés en commençant par les bâtiments ou sont prévus des réfections de façade.

Pourquoi ? parce que c'est ainsi que ça coûte le moins cher car une fois la peinture décroûtée, les échafaudages montés et le permis obtenu l'ajout de panneaux isolants à l'extérieurs est un jeu d'enfant.

 

Agir localement...

Cette tache d’intérêt public si nécessaire à notre société ne sera pas menée, de loin par l'administration centralisée parisienne au travers de lois généralistes, c'est aux communautés urbaines de mener le combat : villes, communautés de communes, métropoles...

 

Des compétences locales et des emplois locaux.

A Montpellier, la ville « surdouée », les compétences se bousculent que se soit au sein des établissements publics ou privés, bref pas un kilowatt d’énergie ne devrait être consommé de façon inefficace.

 

C'est pourquoi nous militons en faveur d'une régie locale de l'efficacité énergétique et de l'énergie renouvelable garante d'intelligence de proximité d'efficacité et d'emploi local.

Cette régie doit être créée -depuis hier- car nous avons déjà accumulé trop de retard et trop de souffrance.

 

Ange Valnet