L’Etat autoritaire et policier de Macron : manif du 14 avril à Montpellier

Samedi se tenait à Montpellier plusieurs manifestations. Le collectif Migrants Bienvenue manifestait du Plan Cabanes au Peyrou ( voir article), BDS se solidarisait avec Gaza et, enfin, la Coordination Nationale des Luttes ( étudiant-es) avait donné rendez-vous au Peyrou.

11.jpg
 

Ces trois manifestations plus des organisations syndicales comme Solidaires ou politiques comme la France Insoumise devaient manifester ensemble dans une convergence des luttes.


Pour la première fois à Montpellier, la manifestation a été bloquée dès le départ par les forces de l’ordre ! Bloquant le début du boulevard Ledru Rollin avec camions et cordons de police, les CRS ont empêché toute possibilité de manifester sur le parcours prévu et autorisé. Il est difficile de donner un chiffre précis du nombre de manifestant-es dans ces conditions. Nous dirions au moins 2000 mais se retrouver d’entrée sous les lacrymogènes et autres gaz ne facilitait pas une mobilisation de masse. Par exemple, celles et ceux venus en famille avec leurs enfants ont du s’écarter rapidement. Interdit de manifester sur Ledru Rollin et le Jeu de Paume, la manifestation se réorganisera et descendra l’avenue Foch pour aller vers la Comédie.
La LDH parle dans son communiqué à juste titre « d’attente aux droits de manifester ». Personnellement, présent à Montpellier depuis 1990, je n’ai jamais vu ça ! Il s’agit bien d’une interdiction de fait de laisser partir la manifestation !
La mobilisation policière était hallucinante.
Nous devons prendre la mesure du tournant autoritaire du gouvernement Macron. Déjà l’intervention policière à Bure donnait une indication de la violence policière comme choix politique de Macron, Notre Dame des Landes et les interventions dans les universités ne font plus de doute sur une orientation claire à laquelle nous allons être confronté-es maintenant. Si nous rajoutons l’intervention en Syrie sans mandat de l’ONU et sans le moindre débat au Parlement, nous complétons le tableau.
A Montpellier, c’est cette politique autoritaire et policière de Macron que nous avons subie.
Une réaction unitaire des forces associatives, syndicales et politiques s’impose pour défendre les droits démocratiques et, en particulier, le droit à manifester.


Francis Viguié

cp ressiguier.PNG
 

communiqué de presse Ensemble soutien M Ressiguier.pdf

 

Pétition : https://www.petitions24.net/petition_de_soutien_a_muriel_ressiguier_deputee_de_lherault

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi :

Montpellier. Répression arbitraire après la manifestation

Montpellier solidaire des migrants

30728070_1889972591036714_7054185824618807296_n.jpg
 
début manif.jpg