Démission du doyen P. Pétel après l'attaque d'étudiants par une milice fasciste: une première victoire !

Communiqué d’Ensemble !34 :

3.PNG

Philippe Pétel, doyen de la faculté de droit de Montpellier, a démissionné. Ceci fait suite aux mobilisations du vendredi 23 mars 2018 après l'attaque très violente d'étudiant-e-s mobilisé-e-s contre le Plan Étudiant et la loi ORE par une milice privée fasciste dans un amphi de la faculté de droit.

 Il nous parait assez incompréhensible, compte tenu des faits, que sa suspension n'ait pas été demandée dès vendredi après-midi, ni par le Président de l'université Montpellier, ni par le Recteur de l'académie de Montpellier, ni par la ministre Vidal .

En effet, une délégation composée de 4 étudiant-e-s, d'un lycéen, du responsable départementale de Solidaires 34, du responsable départemental de la CGT et d'une représentante de la LDH (Ligue des Droits de l'Homme) reçue hier après-midi par le Préfet, avait demandé à ce dernier et au Recteur de condamner politique et moralement les agissements et les propos du doyen Pétel.

Nous nous félicitons de cette démission, obtenue grâce à la mobilisation massive qui a suivi l'agression. C'est une première victoire et nous attendons avec impatience les conclusions des enquêtes administratives et pénales ainsi que les décisions qui en découleront.

Mais ces violences ne stopperont pas la mobilisation des étudiant-e-s, des personnels des Universités contre la sélection à l'entrée de l'Université et pour l'abrogation de la loi ORE. Comme nous l'avons vu jeudi 15 mars, puis jeudi 22 mars, cette mobilisation s'est désormais jointe à celles des retraité-e-s contre la hausse de la CSG, des cheminot-e-s, des fonctionnaires et de la défense des services publics comme celui de la Justice.

Une nouvelle étape commence.

Ensemble ! 34 continuera de soutenir et de participer à cette mobilisation, de travailler à l'amplification et à la convergence des luttes contre les lois anti-sociales du gouvernement Macron/Philippe, pour un monde solidaire, écologique et démocratique.

V__28A1.jpg
 

 

 

Communiqué de presse de l’Université de Montpellier : http://urlz.fr/6MCI

Voir aussi notre article :

Montpellier. Attaque de nervis contre les étudiants à la fac de droit