470 collectifs et associations nationales et locales ont lancé en novembre 2017 les Etats généraux des migrations

Après des années de réactions dispersées face au durcissement des politiques migratoires, les différents acteurs du soutien aux personnes migrantes, officiels (Cimade, Medecins du monde, MSF, Emmaüs, Secours populaire, Secours catholique, LDH…) et officieux (collectifs locaux), se fédèrent enfin pour agir en commun.

barbelés.jpg
 

Ces états généraux se veulent une émanation de cette France de l’accueil qui s’est mise en mouvement à travers de nombreuses mobilisations citoyennes en solidarité avec les migrant·e·s.

 

L’heure est grave !

C’est que l’heure est grave : jamais on n’avait vu depuis la deuxième guerre mondiale une politique aussi dure envers les exilés et une telle répression envers les citoyen.ne.s solidaires, avec des violations répétées des droits des demandeurs d’asile en particulier aux frontières, qui mettent en danger leur vie. Les mineurs sont refoulés aux frontières et empêchés de déposer une demande de protection.

Sous couvert de discours « humaniste, mais ferme », l’État, à travers les pratiques policières et administratives illégales, organise une véritable chasse à l’homme. Dans une circulaire du 12 décembre 2017, Gérard Collomb enjoint les préfets d’organiser le tri des personnes en envoyant directement des équipes de l’OFII et de la police dans les hébergements d’urgence. Les acteurs du logement social se révoltent et portent l’affaire devant le Conseil d’État. Le 2 janvier, une circulaire demande aux personnels de santé de favoriser les procédures d'expulsion de sans-papiers dans les hôpiatux psychiatriques. Devant la fronde des médecins, la circulaire est retirée. Les centres de rétention sont pleins à craquer, 2 fois plus de personnes placées en rétention qu’en 2016, dont plus de la moitié sont libérées par les juges des libertés pour vice de procédure. Des personnes sont jugées par visioconférence en toute illégalité au cœur même des centres de rétention.

Ces pratiques sont la préfiguration du projet de loi sur l’immigration, présenté en avant-projet début janvier : allongement de la durée de rétention jusqu’à 105 jours, raccourcissement drastique des délais de recours à chaque étape des demandes d’asile, tri des migrants dublinés dès l’enregistrement de leur demande d’asile et envoi immédiat dans des centres dédiés aux expulsions.

Enfermer et expulser semblent être les seules principaux objectifs poursuivis.

Cette loi viendra légaliser des agissements illégaux déjà en cours !

 

Tous mobilisés pour une autre politique d’immigration !

La conférence de presse de lancement s’est tenue en présence notamment de Cédric Herrou, Pierre-Alain Mannoni pour la Roya citoyenne, et Michel Rousseau pour la mobilisation à Briançon.

L’objectif est de susciter un grand débat de société sortir du cadre idéologique dominant depuis des décennies. Une autre politique migratoire est possible et indispensable si nous ne voulons pas sombrer dans un monde déshumanisé et violent.

Ce processus durable va se traduire :

  • Par des débats et des actions décentralisées, partant des expériences concrètes, avec le recueil de cahiers de doléances ;
  • Par une mobilisation contre le projet de loi ultra répressif que prépare le gouvernement ;
  • Par des actions pour le respect du droit d’asile et de la protection des mineurs isolés, l’accès au logement, à la santé, à l’éducation ;
  • Par des mobilisations de soutien aux citoyen.n.es solidaires ;
  • Par des propositions pour une politique alternative au niveau national et européen.

Au niveau régional, le processus se met en place : des groupes de travail se sont formalisés autour de la problématique des dublinés qui touche la majorité des demandeurs d’asile, des mineurs isolés, et de la sensibilisation de l’opinion. Le collectif Migrants Bienvenue 34 y prend toute sa place.

Les Etats généraux sont ouverts à tous ceux qui voudraient s’y associer.

 

http://www.stopdublin.fr/           

https://www.bastamag.net/Col-de-l-Echelle-une-quarantaine-de-benevoles-convoques-pour-delit-de

https://eg-migrations.org/Tribune-L-humanite-de-demain-se-construit-par-l-accueil-des-migrants-aujourd

http://l40y.mj.am/nl1/l40y/l6qz1.html

 

Pour en savoir plus

https://www.facebook.com/collectifmigrantsbienvenue34/

https://collectifmigrantsbienvenue34.wordpress.com/

 

                                                                                                                                          Caroline Molino

Un groupe Dublin/Dublinés a été mis en place dans le cadre des Etats généraux des Migrations.
Une 1ère réunion à l’initiative du collectif Migrant-e-s Bienvenue 34, aura lieu le vendredi 26 Janvier de 14h à 17h dans les locaux d'Ensemble, 14 rue du Commerce à Montpellier.
« L'objectif plus spécifique de cette séance est de travailler avec des migrants "dublinés" pour partager leur expérience et recueillir leurs témoignages, afin qu'ils soient partie prenante du processus des Etats généraux et que ceux qui le souhaiteront puissent par la suite témoigner dans les médias, sur la place publique.... D'autres réunions seront sans doute proposées en fonction des thèmes qui vont émerger.
Vous êtes bienvenu si vous voulez vous joindre à nous et en informer les personnes concernées que vous connaissez ! »