Coup de gueule pour une régie locale d’énergies

En cette période ou tous les responsables politiques prétendent, la main sur le cœur, le trémolo dans la voix et la larmette au coin de l’œil que « la maison brûle, que l'énergie est notre avenir, que nous sommes en retard au rendez vous de l'histoire », force est de constater qu'ici rien de nouveau ne se passe pour les heureux locataires du bailleur social montpelliérain.

ampoule.jpg
 

Pourtant, pas besoin d’être grand clerc pour savoir que le prix de l'electricité va considérablement augmenter .

Si on rajoute à ça la baisse programmée des APL on a tout de suite une idée plus précise de la signification de l'expression "double peine".

Nos sociétés urbaines vivent sur un triple déséquilibre que personne ne prend en compte jusqu'à présent :

 

1-nous importons toute notre énergie

2- nous importons toute notre nourriture

3- nous exportons nos déchets.

 

Qui a t-il de durable là dedans?

 

Les solutions existent à commencer, coté énergie, par la création d'une régie locale d’énergie créatrice d'emplois utiles qui proposera, installera, et entretiendra des systèmes économes en énergie adaptés aux besoins des citoyens, qui ciblera quartier par quartier les bâtiments les plus énergivores pour les équiper de solutions d'isolations efficaces.

 

Ange Valnet

 

Lire aussi nos précédents articles :