Succès de la première marche de nuit non mixte à Montpellier

Vendredi 24 novembre 2017, la première marche de nuit non mixte à Montpellier organisée par différents collectifs ou associations luttant contre l’hétéro-patriarcat, contre toutes les formes d’exploitation et de domination, a été une réussite.

20171124_194421v2.jpg
 

Environ 150 « féministes, femmes, meufs, lesbiennes, trans, tapettes, intersexes »* ont défilées à partir de 19h de la place du Peyrou à la place de la Comédie dans une ambiance revendicative avec de nombreuses banderoles et pancartes explicitant le combat, des tracts distribuées aux passantes et des slogans chantées par des voix quasi exclusivement féminines.

Cet évènement se tenait dans le cadre de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, tous les 25 novembre, et dans le contexte de libération de la parole de femmes via internet et les hastags #balancetonporc ou #metoo.

Les revendication diverses étaient résumées ainsi dans le tract :

- « Nous voulons cesser de devoir être courageusEs dans la rue. Nous voulons y être enfin libres d’aller et venir, à n’importe quel moment, et dans n’importe quelle tenue, seulE ou à plusieurs

- Nous voulons être libres et en sécurité dans nos maisons, nos familles, nos immeubles, nos lits et nos lieux de travail

- Nous en avons marre de la lesbophobie

- Nous en avons marre de cette homophobie et de ce virilisme qui s’abattent sur les pédés qui ne montrent pas virils...qui seraient identifiés du côté d’un féminin immoral

- Nous en avons marre de la psychiatrisation des personnes trans’

- Nous en avons marre du diktat de la binarité des genres et des sexes et de ses conséquences graves sur les personnes intersexuées

- Nous en avons marre que les violences sexuelles soient si souvent passées sous silence

- Nous en avons marre que les travailleuSEs du sexe soient toujours stigmatiséEs, criminaliséEs, éloignéEs des centres villes, donc encore plus précariséEs et misEs en danger.

- Nous en avons marre que des arguments féministes soient utilisés à des fins racistes et islamophobes

- Nous en avons marre d’être reléguéEs aux empois les plus précaires et les plus mal payés

→ Nous marchons ensemble afin de montrer que nous sommes solidaires ! »

Des femmes de tous les âges et tous les styles vestimentaires ont répondues à cet appel.

Les réactions des badauds étaient intéressantes : de l’étonnement surtout, de la moquerie un peu et des encouragements aussi !

Ce cortège non mixte a été comme une libération des femmes de Montpellier qui aiment circuler seules en ville sans subir du harcèlement...c’était un peu le miroir de femmes qui témoignent sur internet de l’oppression qu’elles subissent.

Les slogans étaient à la fois graves, drôles ou provocateurs et l’hymne des femmes a été chanté en chœur plusieurs fois.

La joie et la solidarité des participantes étaient palpable dans ce cortège.

Aude Tramon

*  Voir affiche d'appel : affiche appel marche de nuit.pdf

20171124_194246.jpg
 
 
 
20171124_194154.jpg
 
20171124_201638.jpg