Montpellier. Une manif combative et joyeuse pour un accueil digne des réfugiés :

Samedi 24 juin, nous étions plus de 250 personnes, soutiens et migrants, à braver la canicule pour revendiquer un changement radical des politiques migratoires à l’appel de Migrants Bienvenue 34 et de 19 associations et collectifs de soutien aux réfugiés, syndicats et mouvements politiques, dont Ensemble 34.

 

Voir la vidéo : 

videomigrants34.png
 

 

 

IMG_20170624_152257.jpg
 
IMG_20170624_152355.jpg
 

IMG_20170624_145255.jpg

Nous avons défilé derrière des banderoles souhaitant la Bienvenue aux Migrants et sous l’égide du portrait géant d’un jeune Soudanais menacé à court terme, d'être expulsé dans le premier pays d’entrée en Europe, l’Italie, déjà surchargée  du fait de cette procédure Dublin III, et dans l’incapacité de traiter correctement les demandes d’asile. 

Malgré un soleil de plomb, la manifestation dégageait une énergie et une détermination joyeuses, avec des slogans et chansons accompagnés à la guitare. Elle s’est  conclue sur le parvis du théâtre avec la lecture du magnifique texte de Chamoiseau « Frères Migrants, les poètes déclarent. ».

 

La matinée avait  été consacrée à une rencontre studieuse avec 7 collectifs de la région qui a débouché sur une déclaration commune et l’annonce officielle de la création d’une coordination Intercollectifs.

 

Déclaration de la coordination régionale
« Les collectifs de solidarité avec les migrants, des Cévennes à la Méditerranée, réunis ce 24 juin 2017 à Montpellier, décident de faire front ensemble en créant une coordination régionale. 

Face aux urgences rencontrées sur le terrain :
- essentiellement : la menace de renvoi systématique des migrants dans le 1er pays d'entrée en Europe (accords Dublin, espace Schengen),
- mais aussi : l'empêchement de dépôt de demande d'asile par tous les moyens (camps illégaux Alpes Maritimes, renvois immédiat à la frontière italienne, violences à Paris, à Calais…)

Nous affirmons :

- qu'aucun être humain n'est illégal,
- que les gouvernements doivent prendre leur responsabilité pour un accueil digne de tout exilé, migrant, réfugié,
-que nous nous opposons résolument à toute mesure de répression.

Accueillir, c'est un choix politique. Des milliards sont dépensés pour repousser, réprimer, refouler, bloquer les frontières au prix de milliers de morts chaque année. Nous revendiquons à l'opposé qu'ils soient mis au service d'un accueil digne. »

Caroline M.

Prochains rendez-vous

Le mercredi 5 juillet, les collectifs cévenols organisent un pique-nique de solidarité à 12 h 30 (près des Arènes (à l'ombre). A 14h, 11 soudanais du CAO du Vigan sont convoqués en préfecture pour recevoir leur routine et laissez-passer international pour réadmission en Italie...

À 17 h 30, toujours le 5 juillet, le Collectif  Migrants Bienvenue 34 a demandé une audience à la préfecture de Montpellier pour s'opposer au « dublinage » de 21 personnes migrants et appelle à un rassemblement de soutien.