Contre le projet de zone commerciale Décathlon / Oxylane à Saint-Clément-de-Rivière

Pour sauver des terres agricoles et naturelles et les commerces de proximité.

Samedi 25 mars : Rendez-vous 10h30 au Peyrou, puis défilé  jusqu'à la Comédie.

Samedi 25 mars : à Montpellier, défilé du Peyrou à la Comédie, pique-nique et retour

1.jpg
 

Le combat contre la zone commerciale Oxylane et pour le maintien de 25 ha de  terres cultivées et naturelles sur le domaine des Fontanelles à Saint-Clément-de-Rivière nous concerne tous.

Ce défilé  montrera que ce combat continue de plus belle !

10h30 ; rassemblement au Peyrou (côté Arc de triomphe) Départ du défilé en direction de la place de la Comédie, via la place de la Préfecture (arrêt), la place Jean Jaurès ( arrêt) et la rue de la Loge.

Entre 12h et 12h30 Arrivée à la Comédie, rassemblement sur la place. Pique-nique à l’esplanade (tiré du sac)

14h : retour de la Comédie jusqu’au Peyrou, arrivée vers 15h

Vous pouvez rejoindre l'initiative au moment qui vous convient le mieux.

 

Des terres pas d'hypers

Un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE)  

 

un_espace_naturel_et_boise.jpg
Aux Fontanelles St Clément de Rivière. 25 ha de terres cultivées et d'espaces natures peuvent-ils disparaitre au progfit du béton?

Les données réunies par le Conseil économique, social et environnemental (CESE)  montrent qu'entre  2000 et 2012, chaque année, dans l'Hexagone, 60.000 hectares de terres agricoles sont transformées en hypermarchés, en stades de football, en immeubles de bureaux ou en parking. A ce rythme là, deux millions d'hectares de ces terres auront disparu d'ici à 2050... « Les sols sont une ressource “consommée” de manière complètement abusive, comme si elle était inépuisable » dit le rappport.

Aujourd’hui, au contraire, les dispositifs fiscaux en vigueur encouragent plutôt l’étalement urbain. En particulier, les plus-values réalisées lors de la vente de terrains agricoles rendus constructibles ne sont que faiblement taxées (5 % à 10 % selon les cas). Un relèvement de cette fiscalité serait d’autant plus justifié, note le CESE, que « le prix d’un terrain constructible de moins d’un hectare s’élève en moyenne à 64 fois celui de l’hectare agricole ». Une limitation du phénomène passe par un rééquilibrage de l’offre commerciale, dont 62 % se situent, en France, dans les centres commerciaux en périphérie des villes. « On est loin de l’Allemagne, par exemple, ou un tiers de l’offre est en centre-ville, un tiers dans les quartiers et un tiers en périphérie », « Il convient d’encadrer strictement la création de zones commerciales (grandes et moyennes surfaces) ex nihilo en ne les autorisant que là où elles sont totalement justifiées, précise le rapport, et de maintenir une possibilité d’arbitrage par les préfets. »

 

Dans l'Hérault 17.000 hectares  ( 170 km2) de terres ont été artificialisées au cours des trois dernières décennies. On ne trouve pas de terre pour installer les jeunes agriculteurs, alors que c'est le département qui connaît le plus grand nombre de demandes : 700 cette année. »

 L’Hérault  accueille tous les mois en moyenne 1 400 nouveaux habitants. Mais la pression démographique n’explique pas tout, car en une génération l’emprise de la tache urbaine a triplé alors que la population n'a fait que doubler. Que fait le préfet ?

Outre la disparition des terres indispensables pour une production agricole de proximité, un nouveau centre commercial en périphérie c'est la destruction d'emplois dans les petits commerces.

IMG_20161119_104920_1_.jpg
 

Les recommandations du CESE n'ont pas été, hélas, suivies par la commission départementale et la commission nationale d'aménagement commercial. Mais le combat est loin d'être terminé. Des recours juridiques sont en cours. Et la mobilisation de toutes et tous est également essentielle.  

 

Ensemble 34 ! soutien l'action du Collectif Oxygène contre ce projet d'une nouvelle zone commerciale inutile et destructrice de terres agricoles et de commerces de proximité!

Participez au défilé du 25 mars ;

Retenez la date du  samedi  22 avril, avec des débats et tables rondes  salle du Devezou à Montferrier.

 

 

A retenir : Le samedi 22 avril: débats, Tables rondes, film, convivialité

FLYER_22_avril

JC Carcenac / Christine Pujol