Région Occitanie. Dernière assemblée de l'année

Myriam Martin, conseillère régionale d'Occitanie pour le mouvement Ensemble !, livre son compte rendu de la dernière assemnblée régionale de l'année 2016.  Cette dernière assemblée plénière avait pour objet de commencer à débattre des orientations budgétaires pour 2017 et de se déterminer sur une Décision Modificative. D'autres points se trouvaient à l'ordre du jour, comme le vote sur la TICPE...

Myriam_CR.jpg
 

Cette dernière assemblée plénière avait pour objet de commencer à débattre des orientations budgétaires pour 2017 et de se déterminer sur une Décision Modificative.

D'autres points se trouvaient à l'ordre du jour, comme le vote sur la TICPE ( Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques ), j'ai voté contre comme les camarades du Front de Gauche puisque nous estimons que ce n'est pas aux particuliers, de continuer à payer au nom de la lutte contre le dérèglement climatique alors que les gros pollueurs sont insuffisamment mis à contribution si ce n'est pas du tout !

Myriam Martin lors d'une de ses interventions du 28 novembre 2016

 

Budget : agir pour répondre aux besoins soicaux et écologiques

Sur les orientations budgétaires, notre groupe a défendu un certain nombre d'amendements intégrés dont l'esprit est le suivant : la ventilation du budget sur les secteurs prioritaires en conditionnant aides et subventions à des critères sociaux et écologiques, le recours significatif à l'emprunt sachant que le loyer de l'argent est quasiment nul. Il s'agit donc d'une opportunité historique d'emprunter à très faible coût pour investir et prévoir l'avenir.
Nous avançons notamment comme priorités non exhaustives et nous continuerons à nous battre dans le cadre du budget 2017, la culture, la transition écologique, les trains du quotidien, la gratuité des manuels, outils pédagogiques et équipements pour les lycées et apprentis, le retour des emplois associatifs aidés et mutualisés, les centres de santé, le développement des circuits courts de proximité et de l'économie sociale et solidaire.

Sur la Décision Modificative, je me suis abstenue dans la continuité du budget, même si cette DM ne posait pas de problème en soi. Voir mon intervention.

Règlement intérieur : "On ne règle pas les problèmes rencontrées avec le FN par des mesures administratives"

Cette assemblée poursuit le travail autour du règlement intérieur de toutes les instances au sein du conseil régional. Ce sujet peut paraître secondaire, il n'en est rien, car la tendance actuelle de ce règlement intérieur s'est de se transformer en un règlement administratif, véritable carcan dans lequel est mis à mal l'expression démocratique. On ne règle pas les problèmes rencontrées avec le FN par des mesures administratives. Je ne peux que regretter que le président du bureau de l'assemblée, notre ancien tête de liste, pilote cette démarche.

Une droite arrogant, un FN égal à lui même

La droite semblait à l'offensive, la veille son candidat à la présidentielle avait été désigné après les primaires de LR. Le FN a agi comme il le fait souvent, caricatural, agressif, insultant. Mais les deux ont défendu une vision libérale des orientations budgétaires, comme quoi la porosité entre les deux partis est à double sens : LR et FN parlent d'une politique budgétaire qui "laisse filer" les dépenses. Pour la droite même il n'y a qu'une priorité, le soutien à l'économie, toutes les autres politiques de soutien à la jeunesse, à la culture etc..., c'est pour la droite secondaire!

Pour notre part, nous revendiquons des politiques qui partent en priorité des besoins sociaux et écologiques. Nous continuerons à peser pour cela.

 

Intervention de Myriam Martin sur la Décision Modificative (DM)  "Assumer la gratuité des outils pédagogiques obligatoires pour les lycéens et les apprentis​" 

 

 En préalable, dans le temps qui m'est imparti je souhaite ouvrir une parenthèse.

Je ne suis pas connue pour être politiquement correcte mais ce que j'ai entendu ce matin de la part du FN non pas en terme de débat parce qu'on ne peut parler de débat mais d'une litanie d'insultes sur un ton agressif, est proprement lamentable et scandaleux. Quant à Mr Rivenc (LR) je voudrais lui dire que la démocratie pour nous c'est le dissensus,  c'est la confrontation des idées, ce sont des débats, et oui, ce n'est pas un scoop, cette majorité électorale est diverse, nous avons des désaccords, mais on débat sans invectives et insultes. Et notre conception de la démocratie n'est pas celle de la droite, le "petit doigt sur la couture du pantalon et derrière le chef".

L'assemblée plénière du 28 novembre 2016

 

Ceci étant dit quelques mots sur la DM, mais au-delà bien sûr sur les orientations budgétaires tant de 2016 que de 2017. Les DM sont habituelles pour un exercice budgétaire normal. Mais cette DM renvoie à des logiques budgétaires, celles qui ont été actées dans le budget 2016. Dans les différentes interventions ce matin, tant celles de Mme La Présidente que celle de Mme Fita ( présidente de la commission finance ) il a été expliqué que les Orientations Budgétaires (OB) comme la DM ont pour but d'assumer des politiques, par exemple assurer "l'égalité des chances". Si l'on veut répondre aux besoins des jeunes et de la jeunesse, il nous faut parler d'assumer et d'assurer l'égalité tout court, et pas l'égalité des chances car si ce concept peut paraître juste, il est aveugle aux inégalités sociales qui représentent bien un obstacle pour beaucoup trop de jeunes. C'est pour cela qu'il ne s'agit pas de promouvoir uniquement l'apprentissage mais de voir comment on répond aux besoins des apprentis. Répondre aux besoins des jeunes c'est assumer des choix. Pour les services publics, en particulier d'éducation en assumant la gratuité des outils pédagogiques obligatoires pour les lycéens et les apprentis. Cette DM ne pose pas en soi de problème, elle correspond à des choix. Mr Chauzy (président du CESER) parlait ce matin d'éthique en parlant des politiques publiques de note Région. Nous partageons ce souci d'éthique car pour nous l'argent public, celui des impôts de nos concitoyen-nes, doit servir l'intérêt général et donc les services publics qui répondent dans une Région touchée par la pauvreté et le chômage, à des besoins sociaux fondamentaux.

 

 Intervention « Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences » "Agents Régionaux des Lycées, il faut recruter"

 

La fusion des région plus la loi Notre ont conduit la nouvelle région Occitanie à réorganiser les services dans le but de répondre aux exigences de la nouvelle grande région, d'harmoniser et de répondre aux nouvelles compétences transférées.

Si on lit attentivement le rapport : « la réorganisation de services s'effectue à effectifs constants à l'exception des emplois nécessaires pour assurer les nouvelles compétences de la collectivités et les emplois justifiés par la politique volontariste de la région. »

Les Agents Régionaux des Lycées (catégorie c) représentent la majeure partie des salariés de la région

 

Peu de créations en réalité, des réajustements. Essentiellement des créations de postes dans l'encadrement, on peut s'interroger sur les autres catégories, B et C pour faire marcher les services notamment dans ceux nouvellement créés.

De plus puisqu'on parle aussi de politiques volontaristes de la région, ce dont on peut se féliciter (rompant avec les discours sur les fonctionnaires ), on peut quand même s'interroger sur les Agents Régionaux des Lycées (catégorie c) dont il n'est pas question dans le rapport, représentant la majeure partie des salariés de la région (près de 4800 agents) dont on connaît aujourd'hui les difficultés : milieu vieillissant, accidentogène, insuffisance de la prise en compte des réalités des lieux de travail (tailles et espaces des lycées, extrêmement différents), remplacement insuffisant, d'où une souffrance au travail considérable.

On aurait aimé que cette situation ait pu être anticipée et qu'en terme de réponses à cette situation il y ait créations de postes d'ARL. Nous ne sommes pas de ceux et celles qui pensent comme on l'a entendu ces dernières semaines qu'il y a "gabegie" dans les services publics et qu'il faut supprimer 250 000 voire 500 000 fonctionnaires, au contraire nous sommes pour débattre du recrutement d'ARL fonctionnaires.

Nous souhaitons que cela soit une priorité pour le budget à venir, en tenant compte de la réalité. Conséquence d'un nombre insuffisant d'ARL sur un établissement : l'ambiance au travail s'en ressent, les dégradations se multiplient. Rappelons le rôle important de ces personnels partie intégrante de la communauté éducative.

Il est nécessaire de répondre aux besoins exprimés, répondre aux exigences d'un service public d'éducation de qualité.

 

Intervention contre le vœu présenté par le FN ( vœu contre l'accueil des migrants "en défendant les pauvres français") "Pour une  charte des communes solidaires ! "

 

"Après Mr Christian Assaf, je souhaite intervenir pour dire l'imposture du FN qui ose dire qu'il soutient les plus démunis, les classes populaires. Quelques exemples de "ce soi-disant soutien" aux plus fragiles "augmenter le prix des repas à l'école, ca vous choque? Si vous répondez non votez FN", décision du maire FN de Villers Coteret, "parce qu'au RSA on a le temps de venir chercher son enfant pour le déjeuner"!

Mairie de Beaucaire : les familles modestes devront dorénavant honorer la somme de 1,23 euros par repas et par enfant, interdiction de cantine pour les enfants dont les parents ont un retard de paiement.

Manifestation du 8 octobre 2016 à Montpellier pour l'accueil digne des migrants

À Béziers : Suppression de l’accueil le matin avant l’école désormais réservé « aux enfants dont les parents exercent une activité professionnelle, ou dans le cas d’une famille monoparentale dont le parent ayant la garde de l’enfant exerce une activité professionnelle», L’accès à l’épicerie sociale est dorénavant réservé aux seuls habitants qui ont « au moins un an de séjour dans la ville » et baisse de 365 000 euros de la subvention municipale au CCAS, Suppression de l’étude surveillée pour 320 élèves, remplacée par un simple système d’accueil....

Je pourrais continuer ainsi cette longue liste. La seule chose que vous faites c'est de cliver, de dresser les individus les uns contre les autres dans une logique de haine.

Vous parlez d'hommes, de femmes, d'enfants qui fuient la misère et la guerre. Au delà de la compassion, de l'empathie vis à vis des migrants, compassion et empathie dont vous êtes dépourvus à tel point qu'on se demande de quel adn sont constitués les membres du front national, nous rappelons à nos yeux une chose fondamentale : l'asile est un droit et l'hospitalité un devoir!

Les membres du groupe NMEC condamne la charte du FN anti migrants, et propose aux élus démocrates et progressistes dans cette assemblée et en dehors, sa charte "la charte des communes solidaires" afin d'accueillir dignement tous-tes les migrant-es.

Myriam Martin