Montpellier 11 juin, convergence des luttes autour de la marche contre Oxylane/décathlon

Non aux aux projets inutiles imposés du Montpelliérain ! La matinée a débuté par une Vélorution depuis la gare, en protestation contre la nouvelle gare TGV excentrée, jusqu'à Las Rebes en soutien à la mobilisation pour préserver un parc au coeur d'une cité populaire. A 11h, une marche réunissant trois cents personnes s'est rendue depuis Occitanie jusqu'à la zone agricole où Décathlon prévoit d'installer un vaste complexe ludo-commercial. 

 
13423931_860476464096988_4593249323366428965_n.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR VOIR LA VIDEO réalisée par notre camarade JC Carcenac pour Oxygène   cliquer ici

 

Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre de la journée nationale* : « des terres pas d'hypers! » qui défend les terres agricoles contre la bétonisation galopante.

Elle a été aussi l’occasion  d’une convergence des luttes autour des projets inutiles imposés du Montpelliérain (Mogère cliquer ici, Las Rebes cliquer ici et ici video, Hinterland, Oxylane/Décathlon voir ici)

Des collectifs et associations, Alternatiba -avec Velorution- , Nuit Debout Montpellier, Villages Debout Pic St Loup… et des militantEs de plusieurs organisations politiques (dont bien-sûr Ensemble), sont venus soutenir l’initiative et y participer.

Le collectif Oxygène qui se bat contre le projet Oxylane/Décathlon (Signez la pétition ici) qui  détruirait 23 ha d'espaces naturels et terres agricoles par un nouveau complexe commercial inutile, a organisé cette marche pacifique depuis le parking Occitanie jusqu’au site des Fontanelles, à Saint-Clément qui s’est poursuivie par un apéro guinguette sur le site.

Le cortège joyeux et pacifique a été accompagné dynamiquement par une fanfare. Eurent lieu ensuite les prises de paroles. Jean-Michel Helary a parlé au nom du collectif et fait le point sur la lutte contre le projet. "Rien n’est joué, tous les espoirs sont encore permis, pour preuve le rapporteur public de la cour d’appel de Marseille vient de demander à la cour l’annulation des autorisations accordées par la CNAC aux enseignes Décathlon, Truffaut et O’Tera. Ses conclusions vont donc dans le sens de notre lutte ! Le jugement est mis en délibéré, nous aurons la réponse d’ici un mois. De plus un collectif jumeau qui se battait aussi dans le Loiret  contre l’implantation d’un complexe Oxylane sur des terres arables, vient de gagner la bataille". Les bonnes nouvelles ont été fortement applaudies.

L'ancien maire de St Clément qui a jadis cultivé ces terres a tenu à exprimer son opposition à ce projet destructeur ainsi que le voeu de voir cet espace transformé en maraichers.
Des porte-paroles d’autres collectifs en lutte se sont ensuite exprimé-es et un pique-nique champêtre partagé s’est déroulé agréablement sous des airs d’accordéons.

Pour terminer cette belle journée de lutte exemplaire, deux tables rondes (partages d’expériences de luttes dans la région, sauvegarde et valorisation des terres agricoles, bio-diversité, etc.) se sont formées, très intéressantes et riches en débats.

Voici un exemple d’une belle détermination citoyenne !

 

 

 

 

 

*Des terres, pas d’hypers, réunissant les collectifs des territoires de Gonesse, Orléans, Montpellier, Caen, Cavaillon, Toulouse, Albi, Le Mans, Nice et Plaine du Var, Rambouillet, Alès, Pézenas mais aussi des associations nationales comme « En Toute Franchise », ont appellé tous ceux qui s’opposent à ces projets à une action concertée et simultanée le 11 juin 2016.
 

 

13413782_860476517430316_6130143115193501742_n.jpga

13432304_860476474096987_63801177365143054_n.jpg
 
13335967_860476527430315_6363360751639376295_n.jpg
 
13315742_860476544096980_5433598335901543788_n.jpg
 
13413650_860476564096978_6132642344897664098_n.jpg
 
 
13335976_860476587430309_2908635684801363900_n.jpg