Contre l'implantation du village Oxylane à St Clément de Rivière

Le projet du centre commercial « Oxylane » de Saint-Clément-de-Rivière menace directement le paysage du vallon des Fontanelles.

 
 


 

un_espace_naturel_et_boise.jpg
 

« Ce beau paysage, on l’aperçoit depuis la départementale allant du pont de la Valsière (au-dessus de la route de Ganges) jusqu’à Saint-Clément et Montferrier, en face et au-delà du campus de Bissy. Avec sa colline boisée et ses champs cultivés,  avec le magnifique Mas des Fontanelles, il marque fortement l’entrée dans le territoire du Grand Pic Saint-Loup.
Nous ne voulons pas qu’il soit détruit par les bâtiments commerciaux, les parkings, les bassins de rétention. Le bien-être, ce n’est pas Oxylane qui l’apportera, c’est d’abord ce paysage, bien commun à protéger.

à nos pinceaux, à nos appareils photo, à nos plumes »

Le collectif Oxygène appelle ainsi tout un chacun à venir célébrer et fixer ce magnifique paysage par la peinture, la photo, les ateliers d’écriture, le chant et des activités pour les enfants (peinture, dessins, collage sur fresque)
Elle invite tous les habitants des communes voisines et plus lointaines, à venir sur place soutenir cette action, et passer un moment (entre 10h et 16h) afin de montrer leur opposition au projet Oxylane/décathlon et témoigner de leur attachement à l’harmonie de ce lieu.

20150328_131912.jpg
 

Ensemble!34 soutient cette action car le projet Oxylane/Décathlon est l'un des 3 projets inutiles qui détruisent des terres agricoles et imperméabilisent les sols dans notre département.
Le second étant Caylus, au nord-est de Castelnau le Lez (sur 24,5 ha limitrophes avec Jacou, le groupe GGL doit créer un quartier de 615 logements avec 600 m2 de commerces ou activités).
Le troisième de ces projets inutiles, financé avec l’argent public, est la nouvelle gare TGV de la Mogère prévue en zone inondable, avec 350 hectares de terres agricoles bétonnées, projet de la Région Languedoc Roussillon et l’Agglomération de Montpellier.

Ces projets que nous contestons sont conçus à l’heure où le changement climatique et l’artificialisation –le «bétonnage» – des sols aggravent les effets des épisodes d’intenses précipitations. Les inondations catastrophiques qui défraient trop souvent la chronique ne sont pas fatales, tout dépend des décisions politiques, et pourtant nos élus s’obstinent dans la frénésie immobilière et commerciale.
Le projet Oxylane quant à lui va imperméabiliser 11,4 ha de terres agricoles sur les 23 ha du projet. Les mesures compensatoires prévues, nécessitent la mise en place de 7 bassins de « compensation » pour un volume total de 13390 m3, Ces bassins occupent une surface au sol de 1 ha.
Ajoutons l'accroissement du trafic automobile 8000 véhicules / jour le samedi, 4500 le vendredi ! Soit plus de 25 000 par semaine sont prévus dans l’enquête publique ! Et absence de transport en communs cette ligne et pas de piste cyclable!

Outre les risques très sérieux d'inondation, il y va de la disparition d'espèces protégées (oubliées de l'enquête d'utilité publique)
De plus,  nous nous battons contre la stérilisation de terres agricoles, alors que 179. 000 ha sont nécessaires pour nourrir 401 000 habitants de la région urbaine de Montpellier. Le collectif a d'ailleurs établi un projet d'installation de jeunes agriculteurs sur ces 23 ha.

IMG_4922.JPG
 

En fait, il s'agit ni plus ni moins d'un banal projet commercial supplémentaire, alors que Montpellier bat des recors en ce domaine et que les centres ville périclitent. C'est ainsi que sont prévus des milliers de m2 de magasins : Décathlon 5000m2, jardinerie Truffaut 8000m2 (Botanic à Clapiers en fait 6000m2 ! ), une halle de «produits du terroir», un centre médical, un restaurant, une salle de fitness... et autant de parking et ronds points.
Les quelques m2 consentis au maraîchage et à l’accrobranche ne le sont que parce qu'il s'agit de délaissés restés en zone agricole ou de bois classé !
Et l’argument de la création d’emplois ne tient pas : Le promoteur du projet (Décathlon) avance le chiffre de 200 emplois. Mais il omet de dire que c'est au détriment d'emplois existants. Le pouvoir d'achat des consommateurs n'est pas extensible et les achats qui seront faits là ne le seront pas ailleurs. Il y a déjà des magasins de sport à Jacou et à Trifontaine (Intersport), des jardineries et des pépinières, des circuits courts à Montferrier, Jacou, Clapiers, Prades... Ce sont ces commerces de proximité qui vont pâtir de la concurrence d'Oxylane.
 

Contre le projet Oxylane, la lutte continue, venez donc nombreux, nombreuses passer un moment agréable sur le site dimanche pour montrer votre soutien à l'action du collectif Oxygène,

Pour plus d'informations consultez le site du Collectif Oxygène :

http://collectif-oxygene.fr/?p=617

 signez la pétition ; Contacter l'auteur de la pétition

Dans la même logique de remise en cause des choix politiques, le collectif Alternatiba Montpellier appelle à participer à la grande marche pour le climat du 29 novembre 2015 à Montpellier (départ à 14h) qu’elle co-organise :
« Sous l'étendard « Changeons le système, pas le climat » des milliers de personnes sont attendues pour cette grande marche citoyenne qui avec les centaines d'autres marches qui auront lieu partout dans le monde ce même jour vise à mettre la pression sur les négociateurs qui entameront le lendemain la COP21 à Paris.
Cette marche aura aussi une connotation locale avec la volonté du collectif de mettre en lumière les alternatives concrètes et locales mais aussi de condamner les fausses solutions et les projets inutiles et imposés qui fleurissent dans notre région... »

 Gageons que le collectif Oxygène et ses sympathisant-e-s prendront toute leur place dans ce cortège.

Voir aussi nos autres articles sur ce sujet :

bétonner pour mieux inonder

Contre oxylane la lutte continue