Intervention d'Ensemble ! 34 lors du rassemblement contre la venue de Marine Le Pen à Béziers :

Zemmour, Marine Le Pen, Pécresse . . . tous les candidats de l’extrême droite et de la droite extrême vont donc défiler à Béziers à l’invitation du maire de la ville

Cette invitation pose plusieurs problèmes.

Parce que nous vivons localement dans le cadre d’une campagne électorale permanente : élections où pas.

Parce que la campagne officielle n’a pas encore commencé.

Parce que tous les candidats ne seront pas invités.

Parce que ces invitations sont payées avec nos impôts locaux.

Nous avons bien compris qu’en invitant 3 candidats qui sont donnés au coude à coude en deuxième position à la prochaine élection présidentielle le couple Ménard espère au minimum décrocher un ministère.

Nous avons bien compris qu’en vendant leur ville et leur réussite locale le couple Ménard se vend lui-même.

Nous avons bien compris que le couple Ménard prend en otage les biterrois pour organiser sa propre promotion.

Nous avons compris tout cela mais ça reste insupportable.

Comme il est insupportable que tous les biterrois soient prisonniers de la communication municipale.

Comme il est insupportable d’être plaint parce que biterrois aux quatre coins de la France.

Comme il est insupportable de devoir prouver qu’on est biterrois mais de gauche.

Le bilan des Ménard était déjà difficile à digérer il risque d’être indigeste à la fin de la campagne électorale à venir.

Pourtant le pire est toujours possible puisque la venue de Marine Le Pen sera l’occasion de détourner la figure de Samuel Paty en faisant croire qu’il a payé de sa vie son engagement nationaliste.

De faire croire que Jean Moulin à combattu aux côtés du maréchal Pétain.

De faire croire que Giacomo Matteotti qui a un buste à Béziers n’est pas mort assassiné par les chemises noires de Mussolini.

De faire croire que l’extrême droite pourrait avoir sa place dans la maison de Jean Moulin à Béziers.

L’enjeu de la visite de Marine Le Pen à Béziers c’est de transposer au niveau national la croisade idéologique d’extrême droite en cours dans notre ville.

Il fallait se rassembler pour dénoncer ce projet mortifère, cette falsification historique, cette supercherie électorale.

Je vous remercie d’être venu malgré le froid, la nuit et le manque de préparation. Le combat contre l’extrême droite continue.

Retrouvez les entretiens de nos camarades sur :

- France Bleu

- France 3 (à partir de 2 minutes 40)

 

Béziers

 

Béziers

 

BéziersBéziers