Une mobilisation s'est tenue le 16 novembre 2021 concernant la venue de Macron à Béziers. Forte présence de la CGT et présence d'organisations politiques (le PCF, LFI et Ensemble !).
La CGT distribuait des tracts aux voitures qui passaient. Différentes prises de paroles qui allait toutes dans le même sens. En effet, le plan de relance de 100 milliards d'euros sur 10 ans est avant tout un plan en faveur des plus grandes entreprises (donc des actionnaires qui pourront faire partir leur argent dans les paradis fiscaux) et ne comprend aucune conditionnalité sociale ou environnementale ni aucun contrôle comme le précise le tract de la CGT.
 
Vers 13h00 nous sommes partis en cortège jusqu'au rond point de la Cameron où les CRS bloquaient l'accès en direction de la Cameron. Nous sommes resté là environ 30 minutes de plus. Des Gilets Jaunes s'étaient donné rdv à l'Usine à Gaz. Ils sont en suite partis vers le rond-point de la Cameron.
 
Cette mobilisation modeste mais organisée en moins de 72h n'a donc pas été inutile : elle avait quand même le mérite d'exister pour montrer que l'opposition à Macron et la colère contre la politique libérale de Macron va continuer, et espérons le, se renforcer.

-----------

Communiqué d'Ensemble! du Biterrois (mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire)

Après l'échec cuisant mais prévisible de la COP26 avec un accord qui ne permettra absolument pas de limiter l'augmentation des températures à +1,5°C, Macron va essayer de faire croire qu'il se bat pour l'environnement et le climat en venant brasser du vent à Béziers. La filière à hydrogène par hydrolyse peut être une solution intéressante à développer à Béziers mais devrait être intégrée dans un service public de l’énergie, donc en dehors de l’avidité des actionnaires. Par ailleurs l’hydrogène vert n’exonère pas le fait qu’il reste primordial de faire baisser les besoins globaux en énergie.

Macron devrait profiter de sa venue à Béziers pour aller dans les quartiers populaires voir comment survivent les gens. Faire de l'écologie et lutter contre le réchauffement climatique à Béziers c'est œuvrer réellement contre la pauvreté, avoir des résultats pour lutter contre les passoires thermiques, favoriser les transports doux, aider à une agriculture vivrière locale et bio, lutter réellement contre les pollutions, etc.

De cela Macron n'en parlera pas. Ou s'il en parle ce sera juste du blablabla. Nous ne faisons absolument pas confiance à Macron et ses partisans pour limiter le dérèglement climatique. En venant dans l'une des villes les plus pauvres de France, dirigée de surcroît par l'extrême droite à relent climato-sceptique, il aurait mieux à faire que de parader puis repartir sans aucune perspective de changement du quotidien des bitterois.es.

Les catastrophes sociales et climatiques font malheureusement le lit de l'extrême droite, ne l'oublions pas, et le gouvernement Macron en porte une responsabilité.

Décidément plus que jamais il est nécessaire de se mobiliser fortement pour démontrer à quel point le capitalisme, même repeint en vert, nous mène dans le mur. Ensemble participera aux initiatives allant dans ce sens pour construire avec la population, les associations, les syndicats et les partis de gauche, un monde solidaire et social qui a de l'avenir.

----------

Béziers