Ce matin, les forces de gendarmerie ont détruit la ZAD du L.I.E.N.
Cette évacuation/destruction de la ZAD, avec poursuite et arrestations de militant.e.s, s'est faite hors de tout cadre légal, puisque les propriétaires du terrain n'ont pas déposé de plainte en référé.
Ensemble ! 34 dénonce le passage en force du préfet, qui fait écho au passage en force du Conseil départemental. En effet, celui-ci a démarré les travaux, alors même que le rapport de la commission mandatée par le Conseil d'Etat lui est défavorable et demande  la suspension du projet, dans l'attente d'une nouvelle étude d'impact.
 
Ensemble ! 34 soutient les militant.e.s arrêté.e.s, et appelle à participer nombreux et nombreuses au rassemblement ce samedi 6 novembre à 11h devant la préfecture de Montpellier, pour exiger l'arrêt des travaux du L.I.E.N., et l'abandon des poursuites contre les zadistes, dont 13 sont actuellement en garde à vue.