Ce samedi 9 octobre à 11h s’est tenue à Saint-Gély du Fesc une conférence de presse, à l’appel de SOS Oulala, Greenpeace, ANV, Alternatiba et Extinction-Rébellion, soutenus par quelques organisations politiques dont UCL, FI du Pic Saint-Loup, Ensemble !34.... Il s’agissait d’alerter les médias et les citoyens sur les nouveaux développements des recours juridiques contre le LIEN.

21 10 09 conf de presse contre le lien 2

La bonne nouvelle, c’est le rapport de la commission indépendante (MRAE) commandé par le Conseil d'Etat, publié il y a une quinzaine de jours, qui reprend en gros les conclusions des assos sur l'inefficacité du LIEN pour réduire les embouteillages et sa dangerosité sur l'étalement urbain incontrôlé. Ce rapport pointe les insuffisances, voire les lectures « biaisées » de l’étude d’impact commandée par la préfecture de région.

 

Cet avis est censé être suspensif, mais le Conseil départemental a décidé d'accélérer les choses, et la base du chantier de l'échangeur de Saint-Gély commence à être installée. C’est là que s’est tenue la conférence de presse

 

Il y a donc urgence

 

Delphine Petit, pour Ensemble 34! est intervenue pour dénoncer ce projet, emblématique de la ligne «Pognon, Béton, Goudron » qui sévit dans le département depuis de très nombreuses années. Les magnats du béton se sont bâtis ainsi des fortunes colossales, et murmurent à l’oreille des dirigeants politiques, lesquels poursuivent, comme si de rien n’était, des politiques d’étalement urbain dont on connaît la nocivité : non seulement, cela rend dépendant de la voiture, mais cela détruit des terres agricoles. Or, la question de la production locale, notamment de nourriture est essentielle, et c’est l’une des réponses face au réchauffement climatique

 

Ce projet du LIEN, outre qu’il ne résoudra pas les problèmes de circulation au Nord de Montpellier est donc un concentré du monde d'avant et de ce qu'il ne faut plus faire.

 

Toutes celles et ceux qui se réclament de l’écologie devraient être là, avec nous, pour l’empêcher.