Communiqué de presse
PG 34 – Ensemble ! 34 – LFI de Montpellier - Printemps Héraultais

En juin 2020 nous nous sommes mobilisé.e.s afin que notre ville de Montpellier ne tombe ni dans l'escarcelle du milliardaire Altrad et ses allié.e.s, ni ne revienne dans le clan du macroniste Saurel.
En décembre 2020, nous avons condamné le « naming » de la piscine « Antigone », rebaptisée « Angelotti ».
Et maintenant les travaux de réaménagement du Palais des Sports « René Bougnol » seraient l'occasion de le renommer « FDI stadium ».
Le promoteur immobilier FDI pourrait étaler sa publicité contre 700 000€ au MHB et 300 000€ à la Métropole, soit 1 million d'euros… sur 4 ans.
La Métropole de Montpellier offre le Palais des Sports aux libéraux.
Après le stade de Rugby Ovalie devenu Altrad stadium puis GGL, notre piscine Antigone devenue Angelotti c'est au tour du palais des sports de Handball de s'appeler FDI, un troisième bétonneur !
Lorsque l'on nomme une rue, on cherche un nom qui a du sens, qui donne à voir les principes que notre ville veut défendre, promouvoir… Pourquoi ne pas rebaptiser la cité des arts fraîchement inaugurée au nom d'"Amazon Prime", "FNAC"ou "Cultura"?
Montpellier n'est pas à vendre, le sport n'est pas une marchandise : nous continuerons toujours à l'affirmer, à défendre ces principes éthiques. Nos biens communs sont aussi des espaces de mémoire, des preuves de la vie et de l'histoire des Montpelliéraines et des Montpelliérains. Le "naming" doit cesser.
La métropole peut et doit revenir sur ce contrat aliénant notre Palais des Sports aux mains de FDI et stopper ainsi la privatisation bout par bout de nos espaces publics, de notre ville.