Une bande-son, dont le contenu a été révélé par les médias, jette un nouveau regard sur les élections municipales à Montpellier. Les extraits retranscrits, dans l’Agglorieuse et le Figaro, de cette bande-son révèlent qu’un étrange manège s’est joué entre un ancien élu municipal d’extrême-droite, un député LREM, un militant d’EELV, devenu depuis adjoint au maire de Montpellier. Ils révèlent aussi des liens et un jeu très problématiques entre l’ancien élu municipale d’Extrême-Droite et un journaliste local, remettant ainsi en question la couverture des dernières élections municipales à Montpellier par son média.

 

Pour Ensemble ! 34, ces connivences, ces méthodes de barbouzes, sont indignes et inacceptables, en politique comme dans les médias ! Il est urgent que des clarifications soient apportées.

Ce sont de telles pratiques qui éloignent les citoyennes et les citoyens des élections, de la politique. Faire de la politique, c’est, au contraire, répondre aux urgences sociales, écologiques et démocratiques du moment. C’est ce à quoi s’attelle Ensemble ! 34, pendant les périodes électorales et les mobilisations comme dans ses pratiques quotidiennes.

 

Par ailleurs, sur les réseaux sociaux, des posts ont laissé entendre que l’un des porte-paroles d’Ensemble ! 34 aurait tenté de contacter la presse pour rendre publiques ces enregistrements. Ces messages nauséabonds et anonymes ont depuis été supprimés et ne sont plus accessibles en ligne. C’est une très bonne chose, mais nous tenons à réagir fermement.

 

Non seulement, les faits dont parlent ces corbeaux sont faux, mais il s’agissait de plus d’une tentative lamentable pour détourner l’attention du vrai scandale et pour déstabiliser nos camarades. Ensemble ! 34 dénonce ces allégations mensongères et soutient notre porte-parole injustement sali dans ces posts. En cas de nouvelles attaques sur ce sujet, des suites judiciaires seront évidemment envisagées.