Communiqué de presse d’Ensemble ! 34 sur le « travailler plus » de l’Institut Montaigne»  ou Comment le monde d’après pourrait être pire que celui d’avant


Dans une note publiée le 6 mai, reprise dans divers médias comme Midi Libre ou Le Monde, l’Institut Montaigne, Think Tank libéral,  explique qu’il faut accroître la durée du travail, en contrepartie d’une rémunération supplémentaire, et continuer à grignoter les congés et les RTT.
Ensemble ! 34 s’oppose fortement à cette vision archaïque, qui trouve – quelle surprise ! - des échos chez le gouvernement et le patronat. Un choix de société dans la même logique que l’État d’urgence sanitaire qui met entre parenthèse le Code du travail sans répondre aux enjeux.


Nous dénonçons ces schémas de relance par une croissance productiviste destructrice, antiécologique et foncièrement injuste socialement, sans autre finalité que les profits de quelques uns. Nous voulons une relance par la satisfaction des besoins sociaux, par la conversion écologique de l'outil de production, par l 'épanouissement des personnes et des sociétés dans une autre logique : celle d’un développement humain, social et écologique, pas celle de l’accumulation de capital.


Cette question trouve une actualité immédiate et se manifeste dans des revendications syndicales que nous soutenons comme :

• la défense et l’extension de la sécurité sociale avec notamment la sécurité sociale professionnelle comme le droit à la formation tout au long de la vie ; et pour les jeunes le droit à des revenus garantissant leur autonomie dès la fin de la scolarité obligatoire. Cela doit concerner tous les salarié·es, comme le plus grand nombre des artisans, des scops et des paysans.

• l’interdiction du versement de dividendes aux actionnaires par les entreprises, qu’elles bénéficient directement ou indirectement de l’aide de l’État (entre autres par le financement du chômage technique).

• la diminution du temps de travail avec une semaine de travail à 32 h et une retraite à 60 ans, à taux plein pour toutes et tous. Nous devons travailler moins pour travailler tou.te.s !

• la défense et le développement des services publics, contrôlé démocratiquement par les usagers, les salariés et les collectivités concernés, permettant notamment l’extension de la sphère de la gratuité (premiers m³ d’eau, premiers kWh…).


Ensemble ! 34 considère qu’il faut construire un projet écologique et social pour l'ensemble de la société, un projet respectueux de la planète. Un projet articulant les dimensions sociales et écologiques qui puisse être élaboré et porté par le mouvement social, le mouvement écologiste et la gauche non productiviste.

Pour que le monde d’après soit meilleur que celui d’avant.

 

Ensemble! 34

Version pdf :

 

Lire également notre article :