" -Les Gilets Jaunes attendent François Ruffin.
- fils du peuple ! "


Dans ce dialogue entre Zoé qui bloque et Noémi, aide soignante à l'hôpital de Saint Pons, tout est dit sur la visite du député LFInsoumise  de la Somme ce jeudi 13 décembre par une pluie infernale.


Quelques détails quand même...


1) La question démocratique est au centre de huit témoignages sur dix portés par les GJ que le Picard écoute. Ce qui l'enchante et l'étonne à la fois. Il a en effet été relativement peu question du contenu des revendications . Plus de 25 Gilets Jaunes se sont exprimés sous les voûtes pleines de salpêtre ( un explosif!) du garage de l'hôtel du Somail gentiment prêté aux citoyens  venus témoigner.


2) Le défenseur des femmes de ménage, écoute beaucoup ; il parle seulement pour expliquer :
" Rien ne sera plus comme avant ", tel est son analyse du discours de " Monsieur le Méprisant de la République " comme  qualifiie Macron une dame de Fraïsse sur Agout, venue sur le Rond Point donner la main au barrage filtrant.


3) La prise du pouls des actifs "crève Macron!" s'est achevé à La Cigale.
Gilles Perret  ( La Sociale, M l'Insoumis...)  filme Françoise, viticultrice du Minervois Coupe Rose en train d'avouer : " J'ai voté Macron aux deux tours ." " C'est notre force que cette collègue soit parmi nous ce soir " sourit Éléonore en finissant son assiette de Daube de sanglier préparé par Alain Baret l'inoubliable boucher du film " La Cigale le corbeau et les poulets ".


Quand F. Ruffin reprend sa route du tour de France des Ronds Points la pluie cévenole  a cessé. 

Un ancêtre cite Gramsci pour saluer son départ :
" Ce n'est pas la fin ( de Macron  ), ce n'est même pas le commencement de la fin, mais c'est la fin du commencement.

" Revigorés par la qualité d'attention du fils du peuple ils seront nombreux à bloquer les camions  pour l'acte V d'un samedi crucial.


JMV Gilet Jaune de St Pons de Thomières.