Image
Vendredi 11  Octobre le Centre Démocratique Kurde de Montpellier organise une marche au départ du Peyrou à 19h30
 
.
 
-------------------------------------------
 
 
["Conseil Démocratique Kurde en France"]
 
 
Appel urgent à la Mobilisation
pour défendre le Rojava
contre l’agression militaire turque
 
 
La décision irresponsable du Président des Etats-Unis Donald Trump de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie a laissé le champ libre à la Turquie pour envahir cette zone, le Rojava, peuplée majoritairement de Kurdes, et assouvir les plans de nettoyage ethnique que le régime d'Erdogan nourrit depuis si longtemps à l'encontre des Kurdes.

Ce mercredi après-midi, l’armée turque a commencé à mettre ses menaces à exécution en procédant à des frappes aériennes et des tirs d’obus dans les régions de Serêkanî (Ras al-Aïn) Qamishlo et Dêrîk.

L’invasion turque est synonyme de massacres, de nettoyage ethnique, de drame humanitaire. Elle va enliser la Syrie dans une guerre encore plus profonde et provoquer un exode massif de la population civile qui va amplifier le flux des réfugiés vers l'Europe.

D'autre part, comme l’a déclaré le commandant des Forces démocratiques syriennes (FDS) Mazloum Kobanê, l’agression turque contraint les combattants des FDS à alléger la surveillance des quelque 12.000 djihadistes détenus au nord de la Syrie, pour se consacrer à la défense de leur population et de leurs terres. Ceci entraînera immanquablement une résurgence de Daesh et, partant, une menace accrue pour l'Europe.

Les Kurdes qui ont donné 11.000 vies dans la guerre contre Daesh et développé dans la région un système politique fondé sur la démocratie, le pluralisme et l'égalité des genres, ne représentent une menace pour personne. Ils ne demandent qu'à vivre en paix.

Samedi 12 octobre, des mobilisations auront lieu partout en France pour défendre le Rojava contre l'agression militaire turque, à l'appel du CDKF et de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan (CNSK) auxquelles se joignent de nombreuses personnalités, organisations politiques et de la société civile.

Nous vous invitons à participer nombreuses et nombreux à ces rassemblements et marches pour manifester votre soutien et votre solidarité avec les Kurdes dans ce contexte crucial.

Pour ailleurs, nous vous informerons des actions éventuelles qui seront entreprises d’ici samedi pour contrer les plans turcs d’invasion et de nettoyage ethnique au Rojava.

RDV samedi 12 octobre :
- Paris, 14h, Place de la république
- Marseille, 13h, Canebière
- Lyon, 15H30, place Bellecour
- Nantes, 16h, Place du Commerce
- Bordeaux, 14h, Place de la Bourse
- Tours, 15h, Place Jean Jaurès

et Vendredi 11 octobre:
- Montpellier, 19h, Place du Peyrou
 
-----------------------------------------------------------------

Le mouvement des femmes kurdes d’Europe lance un appel aux femmes du monde à se lever pour renforcer la solidarité avec les femmes du Rojava !

 

Depuis 2012, avec le rôle prépondérant des femmes, la population de la Syrie du Nord et de l’Est a mis en place un système social qui permet à tous les groupes ethniques, religieux et culturels de la région de mener une vie pacifique, radicalement démocratique et libérée de la discrimination sexuelle.

 

Cette auto-organisation autonome a été créée par la foi déterminée en la démocratie, la liberté et la solidarité de tous les peuples. Dirigeant la lutte contre l’État islamique, l’auto-organisation a créé un sentiment de sécurité et de stabilité, permettant à tous les peuples d’envisager collectivement l’avenir avec espoir. Les alternatives démocratiques et vivantes, construites malgré les attaques constantes ont rendu impossible l’affirmation des intérêts des forces capitalistes dans la région.

 

Avec l’invasion d’Afrin par l’État turc en janvier 2018, l’armée turque et ses mercenaires ont tué plus de 1 000 personnes, détruit des villages, des sites historiques et religieux, la nature et les ressources économiques de la population. Plus de 300 000 personnes ont été déplacées de force. Des extrémistes s’y sont installés et ont travaillés avec la Turquie pour commettre quotidiennement des crimes contre l’humanité. Toutes les constructions de structures autonomes de femmes ont été détruites, la violence contre les femmes étant devenue la politique de l’occupation.

 

Avec l’invasion de l’armée turque (tacitement validée par les puissances internationales) des milliers de civils seront tués et des centaines de milliers de personnes déplacées. Une telle attaque mettra également en danger toutes les structures démocratiques alternatives qui se sont mises en place dans l’espace de liberté, de paix, de justice et de libération des peuples et des femmes. 

 

Le peuple kurde, sous la direction d’Abdullah Öcalan, a un héritage de 40 ans d’organisation et de défense. De même, les FDS (Forces démocratiques syriennes) ont déclaré : « En tant que forces démocratiques syriennes, nous sommes déterminés à défendre nos terres à tout prix. » Les Kurdes, les Arabes, les Turkmènes, les Arméniens, les Assyriens, les Syriens sont prêts à se défendre à nouveau. En tant que femmes, nous avons appris à défendre notre terre, à défendre notre peuple, à défendre ce que nous sommes. La lutte héroïque des unités de défense des femmes (YPJ) a démontré à toutes les femmes du monde que l’autodéfense est la seule garantie pour les femmes de vivre en liberté. Nombreux États gardent le silence car ce qui se construit dans le nord et l’est de la Syrie est un modèle alternatif au système patriarcal et capitaliste qu’ils représentent. 

 

Toutes les luttes pour la justice et la libération dans le monde se répercutent dans la révolution de la Syrie du Nord et de l’Est. C’est donc à nos véritables alliés, les forces de la liberté, que nous faisons appel aujourd’hui : nous sommes ensemble dans cette lutte.

 

Mouvement des Femmes Kurdes d’Europe (TJK-E)

  -----------------------------------------------------------------------------------

 
Communiqué du CDK-F concernant la décision de retrait des Etats-Unis
du nord de la Syrie
 
 
Ce lundi, nous avons été témoins d’une déclaration consternante de la Maison Blanche qui signifie un soutien clair à une opération d’invasion turque contre les régions de l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie (AANES).
 
Après des années de lutte contre le djihadisme, l’obscurantisme et l’instabilité provoquée par la Turquie, les Kurdes ainsi que les autres composantes de la région sont menacés par une nouvelle phase de guerre, de chaos et de crise avec l’annonce outrageante de la Maison Blanche. Dans la foulée d'un entretien téléphonique entre Trump et Erdogan, les Etats-Unis ont annoncé leur retrait du nord de la Syrie, laissant le champ libre aux velléités expansionnistes et génocidaires de la Turquie.
 
L’engourdissement de la France ainsi que des autres Etats européens concernant la résolution de la question kurde en Syrie laisse à nouveau le champ libre à la Turquie et met gravement en danger la sécurité de la population civile dans la région.
 
Une invasion turque dans le nord de la Syrie entraînera un nouveau massacre des kurdes dans la région et une nouvelle vague de réfugiés vers l’Europe. Au-delà d'aggraver encore l'instabilité de la Syrie, elle aura pour conséquence de renforcer les groupes djihadistes.
 
La menace n’est pas que pour les Kurdes et les autres composantes de la région, mais aussi pour l’Europe et la France en particulier.
 
La présence turque en Syrie nourrira Daesh. La restructuration des organisations djihadistes se traduira en attentats, en incertitude, en crise et chaos pour l’Europe.
 
Il est plus que jamais urgent de s'opposer à la décision honteuse et absurde de la Maison Blanche. Il en va de la sécurité des Kurdes et des autres peuples de la région, mais aussi de la France.
 
Nous appelons la France à :
 
- adopter enfin une position claire en faveur de la sécurité des Kurdes et des Français.
 
- user de ses pouvoirs diplomatiques et économiques pour faire pression sur Erdogan et stopper les visées génocidaires de la Turquie à l'encontre des Kurdes
 
Nous appelons par ailleurs toutes les organisations politiques, syndicales et associatives, les journalistes, artistes et toutes les personnes attachées à la démocratie et aux droits humains à réagir auprès du gouvernement français pour manifester leur soutien aux Kurdes et aux autres composantes de la région, et pour empêcher une offensive turque.
Dates
11 octobre 2019 - 19:30
Adresse
Promenade du Peyrou