Thématique

Communiqué de presse

Le numéro 11 du contre-journal "Envie à Béziers" est en ligne

Avec un enthousiasme toujours présent et l’envie qui nous caractérise, nous sommes heureux de vous annoncer la parution de notre 11ème numéro sur le web. (http://www.envieabeziers.info)

Un dossier culture que nous pensons compléter dans les mois à venir agrémente ce numéro de notre contre-Journal qui au fil des mois gagne qualitativement en corps, car l’âme est intacte.

Dans les mois à venir, nos chroniqueurs vont se muer plus encore en journalistes pour rendre compte du climat social et des liens qui existent et résistent dans la Ville. Nous vous souhaitons une bonne lecture et préparons déjà le numéro 12 dont la sortie est attendue pour le 17 mai.

D’ici là, l’association En Vie à Béziers prépare la venue de Pierre Carles pour le 10 mai à la Colonie espagnole : il viendra présenter en primeur son dernier opus cinématographique.

Et comme nous aimons à le dire avec lucidité en ces temps troublés « la différence est une richesse qui n’apparaît qu’aux esprits clairs ».

 

La rédaction     Contact : contact@envieabeziers.info 

 

 

EDITO

Edito n°11

N21 1menardken pis NEW

Ce numéro d'EVAB va vous faire découvrir un dossier sur la culture, et aborde parmi d'autres sujets, la polémique sur le prix de l'eau. C'est donc au carrefour de la culture et de l'eau que nous vous proposons un GRAND JEU CONCOURS.

Le 30 juin 2014, Robert Ménard déclarait : « L'été prochain, la place Jean-Jaurès sera construite autour d'une fontaine musicale splendide. » Il semblerait que depuis, le chantier, qui a commencé par des fouilles préventives et détruit le skate-park de la place Jean Jaurès, soit plutôt au ralenti, et même à l’abandon disent les plus pessimistes.

Biterroises, Biterrois, à vos plumes et crayons. Il s’agit pourtant d’un projet de 2 M € ! Certes c’est un peu moins que les 2 300 000€ que coûte le bâtiment des Galeries Lafayette, mais nous n’allons tout de même pas laisser perdre ce qui ne représente que l’équivalent d’un siècle et demi de Smic… une misère effectivement. 

Lire la suite...

 

 

LE DOSSIER

S’inscrivant dans la défense d’un théâtre de service public qui donne à tous accès à l’art, la compagnie Là-bas théâtre propose un théâtre populaire, dans le sens où, tourné vers l’humain, il s’adresse à tous. Le mot populaire est galvaudé et flirte souvent avec le vulgaire.

par Khan Did

 

 

BILLETS D'HUMEUR

Les mots sont parfois des pièges. Leur sens varie avec le temps et finissent par s'éloigner de leur signification initiale. En politique c'est flagrant !

par Robert Martin

 

 

LE DOSSIER

Loin des rue débaptisées, loin de la mémoire et de la douleur sélective, loin des nostalgériques de l’OAS qui ont pignon sur rue à Béziers, la nouvelle exposition du musée Marseillais le MuCEM :  « Made in Algeria » , montre la fabrique coloniale d’un territoire. Dessins, peintures, cartographies, photographies, films historiques, concerts…proposent un long cheminement dans la fabrication de l’histoire et de la culture coloniale.

par Didier

 

 

DANS LE VIF DU SUJET

Après nous avoir assuré au Bourget pendant sa campagne électorale que « son ennemi...c'est la finance », notre bon président a déclaré la guerre aux djihadistes en Centre-Afrique, au Mali, presque en Syrie, à Daech, au terrorisme.

Par Khan Did

 

 

MICROS ONDES

Grand reporter  depuis 2008, Ana Dumistrescu  a beaucoup travaillé sur son pays d'origine, la Roumanie que ce soit sur la déportation des Roms ou sur l'homophobie. Ses photos ont été exposées dans le monde entier. Elle se tourne vers la réalisation en 2012 avec Khaos, les visages  humains de la crise grecque. 

Propos recueillis par Robert Martin

 

 

MICROS ONDES

Entretien avec Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail, est membre du Bureau National du Parti Socialiste. Il travaille particulièrement sur les questions sociales et le salariat (code du travail, retraites, sécurité sociale, dette publique, CHSCT).

Propos recueillis par Robert Martin le 23 février 2016

 

 

POÈTES, VOS PAPIERS

Par Ursula

 

 

DÉCRYPTAGE

 En écoutant une chronique sur une radio du groupe Radio France portant sur le « Je suis » si symptomatique de l’année 2015 et décliné à toutes les sauces, le chroniqueur faisait remarquer que « je suis…je suis » avait été la marque de fabrique d’un animateur télé célèbre, Julien Lepers, débarqué comme un mal propre d’avoir trop été.

 par DGRojoyVerde

 

 

BILLETS D'HUMEUR

Le JDB fait encore sensation avec son titre toujours plus racoleur mais qui ne veut pas dire grand-chose. En couverture : « Prix de l’eau. Que nous cache l’agglo ? Sur la gestion de l’eau, il y a beaucoup à dire, mais sur les 5 pages du JDB, rien en fait n’est dit sur les enjeux du vote du mois de juin sur le choix important de la gestion de l’eau dans l’Agglo.

Par Jean-François Gaudoneix

 

 

PERSPECTIVES

C’est un arrêté municipal qui le dit. Dans la séance du 21 janvier, ce texte que Robert Ménard a tenu à soutenir lui-même, met les biterrois en demeure. Il n’a accepté qu’avec réticence à en exempter les handicapés. Mais qu’on ne se méprenne pas, et que la TEUB (1) ne se réjouisse pas trop vite : il s’agit de faire le trottoir, certes, mais comme on dit qu’on fait le ménage.

Par Eva D

 

 

LE DOSSIER

Les dernières Victoires de la Musique, comme très généralement les éditions précédentes, laissent un goût amer. Il ne s’agit pas de défendre ici telle ou telle préférence d’un artiste ou d’un groupe dont nous serions les fans jaloux du succès des autres.

Par DGRojoyVerde

 

 

BOUQUINS

Même si on comprend aisément que l’Académie du Prix Goncourt ait décerné le prix du premier roman à cette fiction, courte, incisive, ironique, on reste perplexe quant au traitement du sujet.

par DGRojoyVerde

 

 

BILLETS D'HUMEUR

Grâce (?) à Robert Ménard, à ses sorties médiatiques (Algérie, Jean Moulin, commémorations), à ses invités qui présentent une lecture de l’histoire bien singulière, l’histoire revient dans l’actualité. Et personnellement, je ne m’en plains pas. Ménard n’est pas le premier à vouloir instrumentaliser l’histoire.

Par Jean-François Gaudoneix

 

 

PERSPECTIVES

Cette rubrique tente de rendre compte d’expériences locales qui ne verront jamais le jour dans des villes (et des territoires) tenus et gérés par le Front National. Notre volonté est de faire apparaître les formes alternatives de créations et de résistances aux obscurantismes nationalistes de toutes obédiences. Ce mois-ci nous partons vers l’Emilie-Romagne, une province Italienne dont la capitale est Bologne.

Par Didier

 

 

DANS LE VIF DU SUJET

Le gouvernement Valls rejoint les thèses de l'extrême droite ! Fin 1955, ce que l’on n’appelle pas encore la guerre d’Algérie dure depuis un an, depuis l’insurrection de la Toussaint 1954. Le gouvernement en place dirigé par E.Faure provoque des élections anticipées programmées pour le début de l’année 1956. 

Par Didier

 

 

BILLETS D'HUMEUR

Il est pitoyable de voir la riche Europe débordée par la « crise des migrants ». On en sait les causes : ce sont les guerres créées pour des motifs de ressources en énergie, et favorables à la vente d'armes dont s'enorgueillissent les puissances occidentales et Israël pour son apport à leur PIB.

Par Khan Did

 

 

DANS LE VIF DU SUJET

Dans les colonnes du Midi Libre des 20, 23 et 24 février, la question de l’eau est abondamment abordée.

Par Jean-François Gaudoneix

 

 

BILLETS D'HUMEUR

Dans le JDB n°28, la municipalité de Béziers part en guerre contre les grandes surfaces ! Et il faut voir de quelle manière !

Par Jean-François Gaudoneix

 

 

LE DOSSIER

Les trois couples «nature/culture», «culture de masse/culture de classe» et «art/culture» ont été au cœur des réflexions des philosophes depuis plus de 2500 ans.

Par Sunzi

 

DÉCRYPTAGE

Ouh la la ! Cette tête quand on a vu la dernière affiche municipale ! Pastichant les messages de prévention inscrits sur les paquets de tabac, le maire nous met en garde contre l'abus de supermarché. Y avait rien à dire. On était d'accord. On aurait pu faire la même.

Par M.V.

 

 

LE DOSSIER

Je fais le pari que des lecteurs habitant dans une autre partie du monde plongent leur nez régulièrement dans Envie A Béziers. Curieux au départ de comprendre pourquoi les Français connaissent une montée de l’extrême-droite. Et puis le sentiment les a peut-être submergés que cette ville moyenne du Sud de la France ne leur était pas si étrangère.

par M.V.

 

 

BILLETS D'HUMEUR

Après le séminaire de février du Front National, le maire de Béziers reproche au parti de rejeter la réforme du code du travail. Selon Ménard, le FN effraie la droite en remettant en cause l’ultra libéralisme.

Par Gudule

 

 

DÉCRYPTAGE

Par les accords du Touquet de 2003, la France a accepté que la frontière avec la Grande-Bretagne passe par Calais et s'est engagée à en contrôler les passages, le chiffre de migrants à ne pas dépasser étant de 1500 par an. Depuis janvier 2015, la frontière a été « sécurisée », de sorte que les tentatives de passer par le tunnel sous la Manche se sont intensifiées (1500 à 2000 par jour), avec 11 morts en 2015.

par Khan Did

 

 

BILLETS D'HUMEUR

Tout le monde connaît le célèbre jeu de transactions immobilières où on joue au promoteur madré le temps d'une soirée. Normalement c'est un jeu, plus ou moins apprécié, mais ça reste un jeu. Ici à Béziers, le baron noir invente une nouvelle variante du Monopoly : c'est lui qui achète et qui s'amuse, c'est les Biterrois qui vont payer avec leurs impôts pour satisfaire sa libido.

Par Didier

 

 

DÉCRYPTAGE

Depuis 3 mois, la police française, suite aux attentats de novembre 2015, a effectué 4000 perquisitions « musclées », 60 assignations à résidence arbitraires, dont certaines ont été annulées par le Conseil d’État, avec à la clé des humiliations, des pertes d'emploi, des dégradations de domicile, aboutissant à QUATRE enquêtes préliminaires pour suspicion de terrorisme.

Belle efficacité !

par Khan Did

 

 

BOUQUINS

Cette œuvre est moins connu que son célébrissime Le meilleur des mondes mais elle n'en reste pas moins d'une cruelle actualité. Dans ce récit romanesque, l'auteur anglo-saxon explore un monde déshumanisé (une partie du monde au moins) après un terrible accident nucléaire.
par DGRojoyVerde