Thématique

LE FRONT NATIONAL FAIT CONDAMNER SYLVIE POLINIÈRE

Consternation après que le tribunal correctionnel de Nîmes ait condamné pour outrage, Sylvie Polinière, enseignante CGT du lycée Paul Langevin de Beaucaire au bénéfice du maire Front National Julien Sanchez.

Elle devra verser une amende de 300 euros dont150 avec sursis et 1€ de dommages et intérêts au maire et à son adjoint.

Celle-ci avait qualifié ce dernier de "membre d'un parti raciste et xénophobe". Le tribunal a jugé que ce n'était pas le cas : surprenant et révoltant pour beaucoup de citoyens démocrates.

Rappelons que des propos identiques tenus par Jacques Chirac alors Président de la République n’avaient pas été condamnés.

Sylvie Polinière a indiqué qu'elle ferait appel de cette décision.

Elle a déclaré : «Je respecte la Justice mais, il est clair qu’elle est submergée par les enjeux politiques d’aujourd’hui. On veut museler les représentants des personnels. Nous n’avons pas le droit de ne rien dire».

Sylvie Polinière s'est adressée au millier de manifestant présent devant le tribunal. 

 

 

Voir ci-dessous l'interview de Sylvie Pollinière donnée au Nouvel Obs.

 

J'ai été condamnée pour outrage contre un maire FN. C'est injuste et carrément grotesque

Sylvie Polinière, enseignante dans un lycée professionnel à Beaucaire, vient d’être condamnée pour "outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique". En juin 2014, elle avait lu une motion qualifiant le maire FN Julien Sanchez et son adjoint de "membres d’un parti raciste et xénophobe". Pour elle, cette condamnation est incompréhensible. Elle s’explique.

Les faits remontent à juin 2014. Quelques jours après l’élection de Julien Sanchez en tant que maire de Beaucaire, un conseil d’administration s’est tenu au sein de notre établissement scolaire. C’était la première fois que nous, enseignants, étions confrontés à la présence d’un nouveau maire FN.  Avec mes collègues, syndiqués ou non, nous nous sommes réunis pour discuter de cette situation. Une décision a été prise : il n’était pas question de siéger dans un conseil d’administration en présence de Julien Sanchez.  Lire la suite sur le Nouvel Obs. 

 

COMMUNIQUÉ DES ELU-E-S "Nouveau Monde en Commun" à la région Languedoc-R-M-P

Une enseignante d'un lycée professionnel de Beaucaire, représentante du personnel, a été condamnée le 9 mars 2016, par le tribunal de Nîmes (Gard) pour "outrage à Sanchez Julien, (maire de Beaucaire) et personne dépositaire de l'autorité publique". Il est reproché à cette enseignante d'avoir simplement lu, au nom de tous les enseignant-es du LP, lors d'un conseil d'administration une déclaration stipulant que les représentants du personnel enseignant ne s'assiéraient pas à côté de membres d'un parti raciste et xénophobe. Mr Sanchez et son adjoint étaient présents en tant qu'élus de la communauté de communes de Beaucaire.

Suite à cette déclaration ce sont les enseignant-es qui ont été insultés par le maire de Beaucaire, publiquement, dans la presse locale. Les professeurs ont porté plainte et ont perdu en appel en janvier dernier! Visiblement le maire de Beaucaire a le droit de dire de ces enseignant-es qu'ils et elles sont "quelques syndicalistes sans éducation, privilégiés, aigris et sectaires", "dont le comportement n'a rien à envier à celui de racailles", sans que cela ne choque la justice qui a considéré que s'exprimer ainsi faisait parti du "débat politique"!

Comment comprendre la condamnation de cette enseignante syndicaliste? Ceux et celles victimes d'injures de la part du FN et qui défendent les idées de justice et d'égalité, ceux et celles qui s'opposent aux idées d'extrême droite sont condamnés. Nous avons du mal à voir dans cette décision, une décision de justice. Mais plutôt une décision politique qui banalise ce qu'est le FN.

Pour notre part nous apportons à l'enseignante injustement condamnée, tout notre soutien et toute notre solidarité. Nous affirmons également que nous continuerons à combattre les idées d'extrême droite du FN et que nous serons présent-es dans le maximum de lycées de la région afin de défendre avec les représentant-es des personnels, des élèves et des parents d'élèves, les principes que nous avons en commun : l'égalité de tous et de toutes à l'école, la volonté de débats sereins et respectueux au sein des conseils d'administration.

 

 

 

 

voir aussi

ENSEMBLE ! À NÎMES AVEC SYLVIE POLINIÈRE CONTRE LE FN​

Ensemble ! et son élue régionale Myriam Martin étaient devant le palais de justice de Nîmes à l'appel de l'UD CGT mercredi 27 janvier pour soutenir l'enseignante attaquée par le maire FN de Beaucaire

Sylvie Polinière est enseignante en Lycée Professionnel. C'est aussi une responsable syndicale de la CGT Educ'Action dans le Gard. En juin 2014, elle était en poste au lycée Paul Langevin à Beaucaire où la mairie avait été gagnée trois mois auparavant par le FN.       lire la suite