Thématique
dessin.jpg
 

Un hectare d’espace vert sur lequel ACM, le bailleur social historique de la ville,  a mis la main en 1999. Sébastien, Président des Enfants de la Colline, et ses voisins ont entrepris d'entretenir ce " poumon vert" laissé en friche,. Les habitants ont pleinement investi l’endroit en mettant en place des jardins en permaculture bio. Mais ACM veut le bétonner pour construire 63 nouveaux  logements.

En ce mois de février 2016 des croix orange apparaissent sur les arbres. Ils vont être abattus. Les habitants organisent une veille citoyenne pour guetter les bûcherons et ils empêchent des ouvriers d’abattre les arbres et de clôturer l’endroit. Un huissier aux ordres du bailleur social prend des photos. Le dossier en justice se constitue. L’argument des décideurs politiques pour légitimer le projet est que Montpellier manque de logements sociaux. Ce ne sont pas 63 logements bétonnant un espace vert qui vont absorber les 20 000 demandes de logements sociaux. En plus, le quartier comporte déjà de nombreux logements HLM et il vaudrait mieux mettre du logement  social là où il y en pas ou peu.

 

Le  maire de Montpellier et président de la métropole est aussi le président d’ACM,. Et il réprime la mobilisation citoyenne qui va à l’encontre de ses projets. Les associations les Enfants de la Colline, Poumon vert et dix personnes sont assignés au tribunal de grande instance par ACM. ACM considère qu’il

images.jpg
 

y a un préjudice économique de 27 352€ par mois, ce qui correspondrait aux loyers des 63 logements à construire ; 500€ d’astreinte par infraction constatée et 750€ par personne.

Rendez-vous devant le tribunal le 10 mars

JCC

 

Vidéo ici

 

Articles de presse midi Libre

Las_Rebes_MidiLibre_26-02-2016.jpeg
 
Midilibre_2016_fev_25.jpeg
 

La marseillaise

Las_Rebes-26022016121355.pdf