Thématique
ciel_.png
 

La mise en Délégation de Service Public du planétarium Galilée va désengager la Métropole de cet établissement culturel en confiant sa gestion à un privé.

La diffusion de la culture, notamment la culture scientifique est une mission essentielle des collectivités locales. Elle doit rester dans un service public, gérer par le public. Elle ne peut être confiée à des acteurs privés dont la principale préoccupation est la rentabilité économique.

Des élèves de Montpellier, de la Métropole mais également de l'ensemble de l'Hérault profite de cet outil magnifique et du savoir faire de son personnel passionné.

Nous sommes tous et toutes concernés, c'est pourquoi Ensemble soutient et appelle à signer et faire la pétition mise en ligne récemment contre cette mise en Délégation de Service Public du planétarium. Nous avons jusqu'à la fin février pour peser et montrer à la Métropole, aux élu-e-s l'ineptie d'une telle mesure.

Texte de la pétition, à signer ici

planetarium.jpg
 

Le planétarium Galilée de Montpellier est un établissement public dédié à la diffusion de la culture scientifique et à l'astronomie. Un lieu pour apprendre et comprendre tout ce qui a trait au ciel et à l'espace. C'est un établissement qui œuvre pour l'éducation populaire de tous de la maternelle aux étudiants sans oublier les adultes.

Séances publiques, conférences, ateliers dédiés aux scolaires, et autres manifestations font de cet espace un des rares lieux de culture scientifique de notre métropole et de notre département, bien trop pauvre dans ce domaine malgré la richesse du patrimoine dont nous disposons.

Nous, signataires de cette pétition, sommes particulièrement attachés à ce planétarium et à ses activités de service public d'éducation populaire. Nous demandons aux élus de la Métropole de Montpellier et en premier lieu à son président Mr Saurel, de retirer ce projet de Délégation en Service Public (DSP) du planétarium. A l'heure où l'on se félicite, à juste titre, de la création d'une régie publique de l'eau, le passage en DSP du planétarium avec les risques que cela comporte en terme de contenu de l'offre, de tarif et de pérennité de son action serait incompréhensible.

La Métropole doit maintenir son engagement dans le développement et la gestion de cet établissement public : le planétarium a été financé par nos collectivités, c'est un acteur ô combien important de la diffusion de la culture scientifique et de la lutte contre l'obscurantisme. Il doit rester public !

A signer ici