Thématique

Le 22 septembre 2015 la justice a condamné le maire FN de Beaucaire pour injures publiques envers les représentant-e-s des personnels du lycée Langevin à Beaucaire et doit verser, entre autre, 1000€ de dommages et intérêts aux parties civiles. Le maire de Beaucaire a fait appel, le résultat de l'appel a eu lieu le mardi 12 janvier à 8h30.  Le maire FN a eu gain de cause.

Le 17 septembre 2015 à Narbonne, c'est un responsable du FNJ qui avait été condamné pour calomnies à l'encontre d'un enseignant, militant à la CGT et au PCF. 

Le maire FN de Beaucaire, et son premier adjoint ont contre-attaqué en poursuivant une militante de la CGT, pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique, car elle a lu, au nom des personnels, une déclaration lors d'un Conseil d'Administration du lycée Langevin à Beaucaire. Le procès a été reporté, à la demande du FN, au 27 janvier 2016 à 14h30.

Ensemble ! appelle à participer aux rassemblements organisés devant le tribunal de Nîmes :
 

 

article paru en septembre 2015 sur notre site 

Le FN condamné deux fois en Languedoc-Roussillon !

S'est tenu à Narbonne le 17 septembre 2015, le procès de L. Bouzat, responsable départemental de l’Aude du Front National Jeunesse (FNJ), suite à une plainte d'un militant CGT, professeur d’histoire au Lycée Diderot de Narbonne. En mai 2011, le FNJ lui avait reproché de diffamer le FN dans ses cours en adressant un courrier au proviseur du lycée Diderot. Plus de 4 ans après les faits, le tribunal de Narbonne a condamné L. Bouzat pour dénonciation calomnieuse.

Nimes_22_septembre.jpg

Dans le Gard, les représentant-e-s des personnels au CA du lycée de Beaucaire avaient décidé en juin 2014 de ne pas serrer les mains aux élus FN et de ne pas siéger en présence de ces élus après lecture de leur déclaration et de quitter la salle. Suite à cela, le maire de Beaucaire a utilisé les médias pour insulter les responsables syndicaux. Le 22 septembre 2015, le maire FN de Beaucaire a été condamné pour injures publiques par voie de presse.

 

Ces mobilisations contre le FN s’inscrivent dans la démarche quotidienne des militant-e-s syndicaux et politiques pour démasquer le véritable visage du FN, dont les racines sont racistes, xénophobes, anti-sociales et anti-syndicales.

Ces mobilisations sont d'autant plus nécessaires que le score annoncé pour le FN lors des prochaines élections régionales est un danger. Déjà dans les collèges du Gard* les élus FN tentent d'intervenir sur le fond des enseignements, comme c'est le cas dans les conseils d'école à Béziers.

Nous ne lâcherons rien contre l'extrême-droite !

 

Matthieu

 

*La majorité PS du Conseil Départemental du Gard se fait représenter par le FN dans certains collèges !