Thématique

L'enquête sur l'attaque dans la nuit du 22 au 23 mars 2018 à la fac de droit de Montpellier confirme le fait que cette agression était coordonnée et de nature fasciste. En effet, ce mardi 11 septembre, 8 personnes, militants de la Ligue du Midi, ont été interpellées pour leur participation active à l'attaque.

Selon le procureur de la République, l'ancien doyen de la fac de droit a une nouvelle fois été directement mis en cause. Ce dernier est actuellement suspendu et sous le coup d'une enquête judiciaire, ainsi qu’un professeur de la fac.

Nous ne pouvons que nous féliciter, bien entendu, de ces arrestations. Ensemble! 34 est attachée à ce que toute la lumière soit faites sur cette affaire. Nous demandons ainsi qu'il soit donné l'assurance qu'aucun.e autre participant.e à l'attaque n'enseigne actuellement à la fac de droit. Nous attendons aussi les décisions internes au ministère de l'enseignement supérieur.

Plus globalement, cette affaire démontre que l'extrême-droite n'hésite plus à organiser des attaques violentes, en imaginant même ne pas avoir à répondre de ses gestes.

Nous demandons l'interdiction de ces groupes fascistes et haineux.

 

Ensemble ! 34

Le 13 septembre 2018