Thématique

Mais l'incontournable rassemblement de la gauche des Hauts-Cantons ce premier samedi de septembre a été aussi  marqué par la présence du maire de St Pons, Georges Cèbe, une première fort appréciée depuis la rafle dite " du corbeau " conduite en 2009 par une nuée de pandores.

Indignation par rapport à la secte identitaire des Brigandes qui sévit, semble t-il impunément, à La Salvetat :
"Des femmes martyrisées par un fanatique de vieille extraction scientologue " dit Jean Michel Villeroux qui annonce une exposition itinérante de La France Insoumise consacrée aux femmes martyres de la Résistance. La lutte antifasciste prendra le chemin de l'action culturelle grâce aux Insoumis locaux plutôt que le traditionnel binôme "injures et baston ".


Toujours sur la question de la droite extrême il y eut un vrai moment d'émotions quand Chantal Herson Macarel a lu le récit de la fin d'une femme de la communauté néofasciste du Gazel laissée sans soins malgré un cancer de l'utérus en phase terminale.
Le lanceur d'alerte Thierry Canal, désormais fort bien connu au niveau national, promet aux identitaires tous les coups que l'état de droit devrait leur réserver puisqu'ils exfiltrent - vers d'autres sectes ? - leurs mômes dès qu'ils deviennent adolescent-e-s, dans des conditions tout à fait inquiétantes.

Laissons la synthèse des douze prises de parole de ce remue méninge au poète Aragon :

« Quand les blés sont sous l'orage, fou qui fuit le commun combat. »

Boris Chenaud co-coordinateur de la Carmagnole montpelliéraine, a traduit brillamment le poète en termes constructifs, chers au courant Ensemble, avec Mélenchon : "La gauche unie, jamais ne sera vaincue ".

Conclusion enfin du maire de Capestang Pierre Polard, auditeur attentif : " Quelle qualité d'écoute ! Cette gauche-là ne peut aller que vers l'avant ! "


Pierre Blondeau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi l'article du mouvement.info : https://lemouvement.info/2018/09/03/9e-fete-du-poulet-a-saint-pons-de-thomieres/

 

Une fête organisée par les amis de La Cigale :

POURQUOI LA 9ÈME FÊTE DU POULET ?

Origine de la fête : En 2009, des habitants de St-Pons-de-Thomières ont été perquisitionnés par plus de 150 policiers, certains ont été embarqués et gardés à vue abusivement, dans la pitoyable affaire du corbeau de l’Hérault qui affolait les élus locaux jusqu’à l’Elysée... Parmi les suspects, la bande de La Cigale (voir le film La cigale, le corbeau et les poulets sorti au cinéma en 2017), qui fête désormais tous les ans à la même époque, le poulet !

Les plus perpicaces d’entre vous se demandent pourquoi c’est la "9ème" fête alors que l’année dernière c’était la 7ème ? Pierre Blondeau de La Cigale nous apporte un élément de réponse : "En comptant sur mes doigts, je me suis aperçu qu’on s’était planté l’année dernière..." Donc, venez en nombre nous rejoindre à la 9ème fête du poulet !

PROGRAMME DU SAMEDI 1ER SEPTEMBRE 2018

- 14h30 : Rassemblement du défilé place du foiralet / Conférence de presse
- 15h : Déambulatoire festif. Tour de ville (tracteur, traction avant, cage avec poulet et caliquot, fanfare). A la fin du défilé, rejoindre la salle des fêtes en voiture (2,5 km –parking)

LA SALLE DES FÊTES : Lieu dit Pondérach, près de la piscine, route de Narbonne.

- 17h- 18h30 : Remue méninge sous le contrôle de Monsieur Loyal (prises de paroles)

Thème : Les dérives policières. De Tarnac à Benalla, c’est le même vil dessin des politiques qui instrumentalisent les forces de l’ordre pour leurs propres intérêts.

Projection vidéo des reportages du printemps consacrés à l’affaire des Brigandes à La Salvetat-sur-Agout

- 19h-20h : Concert fraternitad avec Maax & Zack… et des surprises.

- 20h : Repas Paëlla au poulet ( 9€ - Attention réservation à faire jusqu’au 31 aout midi à La Cigale au 0650263084). Buvette, dégustation de Château Coupe rose (vin bio), bière artisanale locale... Et si vous n’aimez pas la paëlla au poulet ou que vous avez oublié de réserver, il y aura des sandwiches et des choses végétales probablement pour les gens qui croient encore que le poulet est un animal.

Après le gueuleton : musique et chansons jusqu’à plus soif.

Stand associatif et partis politiques gauche gauche.