Thématique
a.jpg
 

« Dénoncée par toutes les associations et collectifs, par les avocats, les travailleurs sociaux, le personnel de l'OFPRA et de la CNDA, le défenseur des droits et bien d'autres, il nous faut plus que jamais construire un rapport de forces. La semaine sera marquée par la convergence avec les étudiants en lutte, qui demandent également le retrait de la loi.

On compte vraiment sur votre présence pour réussir ces mobilisations.

 

 

Mardi 10 avril à 17h, rassemblement devant la préfecture

Mercredi 21 février, alors que le projet de loi « Asile et immigration » était présenté en Conseil des Ministres, nous étions une centaine rassemblés devant la préfecture pour protester contre les expulsions de nos amis demandeurs d’asile vers le premier pays par lequel ils sont entrées dans l’Union européenne et pour demander qu’ils soient autorisés à déposer leur demande d’asile en France. Ce rassemblement s’inscrivait également dans le cadre de l’appel national des États Généraux des Migrations pour dénoncer ce projet de loi porteur d’une régression sans précédent des droits des personnes étrangères.
Nous, Collectif Migrant.e.s Bienvenue 34, LDH, Cimade et RESF, membres de l’assemblée locale des États Généraux des Migrations, avons été reçus, le 21 février, par la Préfecture de l’Hérault, qui nous a proposé de lui soumettre les dossiers de demandeurs d’asile en voie d’expulsion pour que ces dossiers soient réexaminés. Nous les avons déposés le lundi 5 mars.

Afin de prendre connaissance de la décision du Préfet au sujet des dossiers déposés encore en suspend (14), nous avons sollicité une nouvelle audience. Elle aura enfin lieu ce mardi 10 avril 2018.

Mercredi 11 avril à 18 h à la Cimade :

Atelier de finalisation des cahiers de doléances d'EGM 34 ( Etats Généraux des Migrations ) à envoyer aux EGM nationaux

Jeudi 12 avril : de 17 h à 21 h Université Paul Valéry

Dans le cadre des Etats Généraux des Migrations, le collectif Migrants Bienvenue 34 organise une soirée de soutien pour l'accueil des migrants le jeudi 12 avril à l'Université Paul Valéry de 17h à 21h salle Jean Moulin (Maison des étudiants)

Elle commencera par un moment d'échange et d’information sur l'actualité des luttes des migrants. Il sera suivi par un concert du groupe "CREBASSA project" (Jazz/World music). Entrée prix libre.

Nous vous attendons nombreux.

Les étudiants en lutte organisent aussi à 21h un baletti où vous pourrez poursuivre la soirée si vous le souhaitez.

Samedi 14 avril, Marche solidaire à 14h30 départ Plan Cabanes à Montpellier :

L'idée est de converger au Peyrou avec la grande manif nationale des étudiants en lutte organisée à Montpellier.

#  pour faire du bruit : prendre sifflets et couvercles pour taper dessus

# code vestimentaire : noir avec parapluie et tissus de couleurs, prendre les masques

# atelier de préparation avec les migrants le vendredi 13/04 au PRADHA de Villeneuve Les Maguelone , pendant le repas partagé convivial hebdomadaire. Venez avec vos chutes de tissu si possible.

 

Dimanche 15 avril à 15h au cinéma Utopia

Le dimanche 15 avril de 15h à 17h, aura lieu la retransmission de la table ronde proposée par l'association DTC - Défends ta citoyenneté au cinéma UTOPIA. ENTRÉE LIBRE.


Ouverture de la salle dès 14h30 - Un temps d'échange sur la terrasse du cinéma suivra la retransmission, agrémenté d'un goûter participatif !

La table ronde est intitulée "Gestion de la crise migratoire : quelles conséquences dans 20 ans ?".

Chacun des invités donnera sa vision sur cette problématique :
▪Rokhaya Diallo, journaliste & militante anti-racisme,
▪EDWY PLENEL, fondateur de Mediapart et auteur du livre "Le Devoir d'Hospitalité",
▪Eric Fassin, sociologue et professeur à Paris VIII,
▪Omar Guerrero, psychologue au Centre Primo Levi,
▪Morgane Dujmovic, géographe et membre du réseau Migreurop,
▪Mireille Damiano, avocate spécialisée en droit des enfants,
▪Cédric Herrou, agriculteur et président de DTC"

"Ensemble, nous interrogerons les pratiques actuelles du gouvernement, notamment avec le nouveau projet de loi Asile & Immigration, ainsi que les pratiques européennes (Dublin), et les conséquences de ces pratiques sur le long terme. Des conséquences sur nos sociétés, et particulièrement sur les demandeurs d’asile, qui en font les frais. Nous parlerons aussi des mineurs étrangers isolés, problématique brûlante quand on évoque l’avenir. Quel avenir leur offrons-nous ? Entre solidarité populaire et dérive populiste, quelle société sommes-nous en train de construire ?"

cm34.PNG